Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les projets des centres et lycées professionnels de trois localités restitués

Publié le mercredi 29 janvier 2020  |  AIP


Abidjan-L’atelier de clôture et de valorisation des acquis des projets des centres et lycées de formation professionnelle de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche de Bouna, de Zouan-Hounien et d’Odienné a eu lieu mardi à Abidjan à la Primature.

L’unité de gestion des projets logée au sein du cabinet du Premier ministre assure la coordination et le suivi de l’exécution des activités matérielles et financières des projets.

Procédant à la clôturant des travaux au nom du Premier ministre, le conseillé technique Daouda Ouattara s’est réjoui de la qualité des résultats enregistrés qui sont entre autres la réalisation d’une étude sectorielle en vue de dégager le portrait du secteur et d’identifier les filières à enseigner dans les centres de formation agricoles, l’écriture des centres de formation selon l’Approche par compétences (APC) dans les filières de l’agriculture, de l’élevage, la pisciculture pour les centres de Bouna et Zouan-Hounien.

Daouda Ouattara a relevé que ces trois projets ont couté 29,5 milliards de francs CFA dont 12 milliards de francs CFA financés par la Banque islamique de développement (BID) et 8,5 milliards de francs CFA par l’Etat de Côte d’Ivoire. A ce jour, le lycée de professionnel d’Odienné réhabilité est fonctionnel depuis la rentrée 2017-2018.

Le projet vise également à améliorer l’accès à l’éducation professionnelle par la qualité de l’enseignement professionnel par le développement des curricula et le renforcement des capacités du personnel enseignant et administratif.

A Zouan-Hounien, le projet vise à construire et équiper le lycée en vue de redynamiser l’offre de formation professionnelle et assurer un enseignement et un apprentissage de qualité dans les métiers de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques.

Au nom du ministre du Plan et du Développement, le directeur de cabinet adjoint Ngrouma Tanoh a salué ces projets qui permettront d’améliorer l’accès à l’enseignement professionnel, d’augmenter l’offre de formation et assurer un enseignement et un apprentissage de qualité à travers la réhabilitation.

S’exprimer au nom du patronat ivoirien, N’Dri Koffi a souhaité l’implication du secteur privé en vue de parvenir à une adéquation entre la formation et l’emploi dans les entreprises.

Les élèves, les enseignants et le secteur privé sont les plus grands bénéficiaires.


bsp/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment