Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Crise post-électorale en Guinée-Bissau : La mission d’évaluation de la Cedeao fixe un délai jusqu’au 7 février pour recompter les voix

Publié le vendredi 31 janvier 2020  |  Abidjan.net
Les
© Autre presse par DR
Les émissaires de la CEDEAO dont l`Ivoirien, Jean Claude Brou, président de la Commission de la Communauté, ont pris de nouvelles décisions pour préserver la Guinée-Bissau d`une crise


Le Comité ministériel de la Cedeao pour la Guinée-Bissau a pris des décisions fermes pour solder la crise post-électorale qui perdure dans ce pays. La mission conduite par le ministre des Affaires étrangères du Niger, Kalla Ankourao, président du Conseil des ministres de la Cedeao a décidé de prendre en main le dossier et de chapeauter le recomptage des voies du second tour des élections du 29 décembre dernier conformément à la décision rendue le vendredi 24 janvier dernier par la Cour suprême de Bissau. Pour boucler ce travail de vérification des procès verbaux du scrutin, la Cedeao a accordé un délai de huit jours qui court jusqu’au vendredi 7 février prochain. Date à laquelle cette consolidation nationale des résultats issus des Commissions régionales du second tour devra être achevée en présence des représentants des deux candidats afin de dresser un procès verbal définitif.

Le Comité, dans son communiqué dont copie est parvenue à Abidjan.net, a invité les partisans des deux candidats en adversité à œuvrer pour la paix et la stabilité du pays non sans mettre en garde ceux qui s’engageraient dans le sens contraire. A propos, les émissaires de la Cedeao ont condamné fermement des « propos discourtois » tenus à l’encontre de certains chefs d’Etat et ont réaffirmé l’engagement de la Communauté à consolider la paix et la démocratie en Guinée-Bissau. Ceci pour aider ce pays à mettre en œuvre les priorités de son développement économique.

Bien avant de produire ce communiqué, la délégation conduite par le ministre Kalla Ankourao a rencontré différentes entités de Bissau pour s’enquérir de la situation sur le terrain. Il s’agit du Premier ministre, Aristides Gomes, du président de la Commission nationale électorale, José Pedro Sambu et du président du Tribunal suprême de justice, M. Paulo Sanha. Elle a pris acte du bon déroulement des scrutins des 24 novembre et 29 décembre 2019 et en a félicité la CNE, qui a indiqué avoir épuisé son processus de gestion des élections avec la proclamation des résultats du 17 janvier dernier. Mais, le Comité a également noté les clarifications exigées par la Cour suprême, en exhortant au passage aux deux institutions à coopérer de manière constructive pour sauvegarder le processus électoral gage de paix et de stabilité de la Guinée-Bissau.

Outre le ministre Ankourao, la délégation de la Cedeao, faut-il le noter, était composée du ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de Guinée (Conakry), Naby Youssouf Kiridi Bangoura, représentant le président Alpha Condé, Médiateur dans la crise en Guinée-Bissau, et de l’Ivoirien Jean Claude Brou, président de la Commission de la Communauté.

F.D.B
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment