Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Conflit entre les communautés de Garango et de Adahikro (Bouaflé) : La Ministre Mariatou KONE prône le dialogue pour renforcer le vivre ensemble

Publié le dimanche 2 fevrier 2020  |  Ministères
Conflit
© Autre presse par DR
Conflit entre les communautés de Garango et de Adahikro : La Ministre Mariatou KONE prône le dialogue pour renforcer le vivre ensemble
La Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, le professeur Mariatou Koné, a dépêché une équipe le 30 janvier auprès des communautés baoulé d’Adahikro et Bissa à Garango (Bouaflé) suite au conflit survenu récemment entre lesdites communautés


La Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, le professeur Mariatou Koné, a dépêché une équipe le 30 janvier 2020 auprès des communautés Baoulé d’Adahikro et Bissa à Garango (Bouaflé) suite au conflit survenu récemment entre lesdites communautés causant de nombreux dégâts matériels et 36 blessés.

Cette délégation conduite par le Directeur Général de l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion sociale, Coulibaly Tiohozon Ibrahima, s’est rendue dans les villages d’Adahikro et de Garango pour rencontrer les deux communautés en conflit.
Après les messages de compassion, le représentant de la Ministre Mariatou Koné a appelé au calme et a invité les communautés Bissa et Baoulé à l’union, à l’entente et à la cohésion sociale.

Il les a, en outre invité à vivre ensemble comme par le passé.

Ce message de la Ministre a été transmis en présence des Chefs Yoda Aboubacar de Garango et KOUASSI de Adahikro.

Pour rappel, les Bissa ont accueilli des Baoulé depuis le 27 juillet 2005 à leur sortie du parc de la Marahoué. Depuis cette date, les deux communautés vivaient en parfaite harmonie.

Le conflit qui a opposé les deux communautés est parti d’un litige autour d’une parcelle de terre, sur laquelle la communauté Baoulé voulait construire une école, alors que le même terrain était réservé par la communauté Bissa pour la construction d’un collège de proximité.

La coupe de bois servant de poteau sur ledit terrain fera éclater le conflit, le lundi 27 janvier.

L’intervention des forces de l’ordre de Bouaflé, Bonon et de Daloa ainsi que celle des autorités administratives et politiques, ont permis de ramener le calme.

A.N
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment