Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Grand Ouest ivoirien: Des ex-combattants disent non à tout projet de déstabilisation, ce qu’ils préparent

Publié le lundi 3 fevrier 2020  |  Abidjan.net
Grand
© Abidjan.net par T.F
Grand Ouest ivoirien: Des ex-combattants disent non à tout projet de déstabilisation, ce qu`ils préparent


Le samedi 8 février prochain aura lieu à Guiglo, chef-lieu de la région du Cavally, une rencontre d'échanges et de dialogue entre les forces de défense et sécurité et des ex-combattants et démobilisés du grand ouest. Selon le président des leaders des ex-combattants et démobilisés du grand ouest, cette cérémonie a pour objectif d'applanir les différents entres les hommes en tenue et ses camarades souvent pointés du doigt quand il s'agit d'insécurité. "Notre pays traverse une période importante de son histoire, et nous voulons écrire avec les Ivoiriens les plus belles pages de cette histoire. Nous sommes tournés résolument vers la paix et la cohésion sociale, gage d'un développement durable de notre région. Les crises sont terminées, malheureusement, certains de nos amis sont à tord ou a raison accusés d'être des auteurs de l'insécurité dans nos régions. C'est pourquoi, nous prenons notre batton de pèlerin pour dire à ceux qui n'ont rien compris de sortir de ces pratiques, de sortir des ténèbres", a déclaré Todé Koula président des leaders des ex-combattants et démobilisés du grand ouest.

Les ex-groupes d'auto-défenses du Cavally et du Guemon réunis veulent donner une autre image de la jeunesse du district des montagnes. Une Jeunesse responsable et consciencieuse qui participe au débat national. Pour y arriver, Todé Koula et ses camarades veulent un dialogue franc avec les forces de défense et sécurité. "Nous ne serons jamais à la base de trouble dans notre région. Nous avons connu la guerre, et nous savons ce que c'est. La guerre ne crée que la désolation. Nous refusons d'être instrumentalisés à nouveau pour causer du tort à notre population. Si le malheur devrait arriver, il ne passera pas par nous. Nous sommes en fase avec l'armée de Côte d'Ivoire, et nous voulons le démontrer officiellement le 08 février prochain", a t-il ajouté.

L'organisation des leaders des ex-combattants et démobilisés du grand ouest bénéficie du soutien du ministre d'État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, qui se fera représenter lors de la rencontre du samedi qui est placée sous le thème : "Comportement des ex-combattants et démobilisés face aux enjeux électoraux pour un climat apaisé". Selon les organisateurs, une campagne de sensibilisation sera lancée dans les prochains jours dans le district des montagnes pour battre le rappel des troupes.

T.F (Correspondance particulière)
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment