Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Sassandra : un nouveau marché et un débarcadère pour relancer l’économie régionale

Publié le vendredi 14 fevrier 2020  |  Primature
Sassandra
© Primature par DR
Sassandra : un nouveau marché et un débarcadère pour relancer l’économie régional
A l’occasion de la visite de travail qu’il effectue dans la Région du Gboklè du 13 au 15 février 2020, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le vendredi 14 février 2020 à Sassandra, à l’inauguration du nouveau marché et d`un débarcadère qui vont redynamiser l`économie de la région.


Sassandra – A l’occasion de la visite de travail qu’il effectue dans la Région du Gboklè du 13 au 15 février 2020, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le vendredi 14 février 2020 à Sassandra, à l’inauguration du nouveau marché et d’un débarcadère qui vont redynamiser l’économie de la région.

Pour Amadou Gon Coulibaly, les ouvrages vont relancer le développement, non seulement de la ville de Sassandra, mais aussi celui de toute la Région.

"Ces infrastructures sont la preuve de la politique du développement inclusif et équilibré menée par le gouvernement", a-t-il indiqué.

Le marché, un joyau architectural de 900 places, est bâti sur une superficie de 2,5 ha et compte 42 bâtiments, dont des hangars de stockage. Il comprend également des boutiques, magasins ainsi que des bâtiments administratifs.

Le débarcadère, construit sur 1 ha pour 300 vendeuses, s’inscrit dans le cadre de la politique de développement du secteur halieutique. Ce projet va contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des pêcheurs, par la baisse du taux de perte post-capture qui est de l’ordre de 40%.

Le projet ambitionne de garantir une meilleure exploitation des ressources halieutiques, en apportant plus de valeur ajoutée aux produits de la pêche artisanale.

Le marché et le débarcadère sont cofinancés par le Japon, à travers l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et la Côte d’Ivoire.

Le coût global est de 19 milliards de FCFA, dont 16 milliards pour le Japon et 3 milliards pour la Côte d’Ivoire.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment