Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Yamoussoukro : Des centaines de jeunes Akouè des 2 sous-préfectures et 18 villages s’engagent avec le ministre Souleymane Diarrassouba pour la victoire du RHDP

Publié le mardi 18 fevrier 2020  |  Partis Politiques
Yamoussoukro
© Partis Politiques par DR
Yamoussoukro : Des centaine de jeunes Akouè des 2 sous-préfectures et 18 villages s’engagent avec le ministre Souleymane Diarrassouba pour la victoire du RHDP
Ils étaient plus de 300, les jeunes Akouè des sous-préfectures de Yamoussoukro et de Kossou, ainsi que des 18 villages de la commune, à prendre d’assaut la résidence du ministre Souleymane Diarrassouba, dans la soirée du samedi 15 février 2020.


Ils étaient plus de 300, les jeunes Akouè des sous-préfectures de Yamoussoukro et de Kossou, ainsi que des 18 villages de la commune, à prendre d’assaut la résidence du ministre Souleymane Diarrassouba, dans la soirée du samedi 15 février 2020. En toile de fond, leur engagement total à soutenir le Coordonnateur régional du RHDP du District autonome de Yamoussoukro, dans ses actions de consolidation du parti, pour une victoire éclatante à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain.

Qualifiant le ministre Souleymane Diarrassouba d’espoir au sein de la grande famille des Houphouëtistes, le porte-parole des jeunes Akouè, Marc N’Goran a indiqué que les jeunes de sa communauté sont venus manifester leur engagement à soutenir les actions du Coordonnateur régional du RHDP. « A partir d’aujourd’hui, vous aurez des points focaux dans tous les villages Akouè, grâce aux clubs de soutien qui y seront installés », a-t-il rassuré.

Mieux, il a rappelé que cette démarche est la conséquence de l’éclairage de leur lanterne sur les rumeurs et intoxications à l’endroit du ministre Souleymane Diarrassouba qui se sont toutes avérées fausses. « Nous sommes venus nous mettre à votre disposition, afin de travailler pour le RHDP. Vous pouvez désormais compter sur nous pour les actions futures », a martelé Marc N’Goran.

Très satisfait par une telle démarche, le ministre Souleymane Diarrassouba a salué et félicité les initiateurs et a indiqué ne pas être surpris, d’autant plus que ses rapports avec les populations de Yamoussoukro et principalement ses parents Akouè n’ont jamais souffert d’ambigüité. « Nous sommes ensemble, faits l’un pour l’autre, et nous sommes le fruit de la politique du président Félix Houphouët-Boigny, et nous l’assumons », a-t-il ajouté.

Poursuivant, il a témoigné être proche de Yamoussoukro pour la dette morale qu’il a pour cette ville qui l’a vu naître et forger le socle de son éducation. « Nous sommes ici pour prolonger la politique sociale du président Alassane Ouattara qui ne ménage aucun effort pour le développement de notre ville. De ma position, aux côtés du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, j’ai l’honneur de contribuer à la mise en place de différents projets structurants pour Yamoussoukro en vue de sédentariser les populations, d’améliorer les conditions de vie des populations et de trouver des emplois de qualité pour nos jeunes et nos femmes », a-t-il reconnu, avant d’avouer retourner à Yamoussoukro, ce que cette ville lui a donné.

Puis, il a souhaité que la démarche des jeunes Akouè soit une occasion de rassemblement tel que prônée par le président de la République, Alassane Ouattara. A juste titre, il les a invités à promouvoir les messages de rassemblement, de paix, de cohésion et de développement prônés par le président de la République, afin que la dynamique de croissance économique et du vivre ensemble puisse continuer au cours des prochaines années pour le bonheur des populations. A ce titre, il leur a demandé de participer massivement aux opérations d’enrôlement et d’identification qui seront bientôt lancées au cours des prochaines semaines, afin de faire le bon choix au moment opportun.

A.N
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment