Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

3e édition du prix « la Chine à mes Yeux » : le discours de l’ambassadeur Wan Li

Publié le samedi 22 fevrier 2020  |  Ambassade
Médias:
© Ambassade par DR
Médias: 3e édition du prix « la Chine à mes Yeux »
L’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire a abrité la cérémonie de remise de prix de la 3ème édition du Concours Prix Médias La Chine à Mes Yeux et à l’exposition sur le développement des droits de l’homme dans le Xinjiang, le 21 février 2020 à Abidjan.


Nous vous proposons l’intégralité du discours de SEM WAN Li, Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire à la cérémonie de remise de prix de la 3ème édition du Concours Prix Médias La Chine à Mes Yeux et à l’exposition sur le développement des droits de l’homme dans le Xinjiang, le 21 février 2020 à Abidjan. Le diplomate en a profité pour faire un point de l’épidémie de Coronavirus qui frappe la Chine.


Mme Ano et M.Abdou, conseillers techniques du Ministère de la Communication et des Médias, représentant Son Excellence Monsieur Monsieur Sidi Tiémoko Touré, Ministre de la Communication et des Médias, Porte-Parole du gouvernement de Côte d’Ivoire,

Docteur Keita, Inspecteur technique du Ministère de la Communication et des Médias,

Mme Dangny Leantine, représentant Monsieur René Bourgoin, Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle,

Mme Kouassi Pamella, représentant Monsieur Samba Koné, Président de l’Autorité Nationale de la Presse,

Monsieur Jean-Claude Coulibaly, Président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire,

Mesdames et Messieurs les responsables des principaux médias de Côte d’Ivoire,

Chers amis du monde des médias,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Bienvenue à la cérémonie de remise de prix de la 3ème édition du Concours Prix Médias La Chine à Mes Yeux, et à l’exposition sur les acquis du développement des droits de l’homme dans le Xinjiang. Tout d’abord, je tiens à adresser à tous les amis ici-présents mes sincères remerciements pour vos présences effectives, en dépit de vos emplois du temps chargés.

Créé en 2017 par l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, le Concours Prix Médias La Chine à Mes Yeux se tient chaque année, et vise à encourager les personnes et les organsimes du monde des médias ivoiriens à faire des reportages sur la Chine et les fruits de la coopération sino-africaine en général et de la coopération sino-ivoirienne en particulier, de manière complète, objective et approfondie, en faveur du renforcement de la compréhension mutuelle et de l’amitié entre nos peuples respectifs. Depuis sa création, les participants du Concours sont de plus en plus nombreux, et la qualité des reportages soumis par nos candidats de plus en plus élevée. En 2017 et 2018, au total 22 amis professionnels des médias ont été décernés. Cette année, nous avons reçu jusu’à ce jour 20 candidatures individuelles et 6 candidatures au niveau des organismes. Cela montre toute l’attention et le soutien que nos amis du monde des médias portent sur la Chine et le développement des relations sino-ivoiriennes et sino-afrricaines.

Comme ce que disait Michel de Montaigne, l’amitié se fait de communication. Depuis un an, beaucoup d’entre vous ont participé activement aux diverses activités organisées par l’Ambassade de Chine, fait des reportages sur les nouveaux acquis des échanges et de la coopération sino-ivoiriens ainsi que les nouveaux accomplissements du développement socio-économique chinois, partagé vos pensées sur le parcours de la Chine nouvelle depuis 70 ans et la coopération gagnant-gagnant sino-africaine, et fait publier des positions de la Chine à l’égard des questions comme les conflits commerciaux sino-américains et la situation à Hongkong. Etant les mieux placés pour parler de la coopération sino-africaine, et face au scepticisme, aux préjugés, voire aux diffamations malveillantes de certains médias occidentaux, vous avez fait entendre la voix des médias africains, avec des faits concrets, la réflexion indépendante et le ressenti direct.

Ces derniers jours, lorsque le gouvernement et le peuple chinois sont pleinement engagés dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, c’est encore vous qui avez établi le pont de communication entre l’Ambassade de Chine et les populations ivoiriennes. Fraternité Matin, L’inter, l’Agence Ivoirienne de Presse, Abidjan. Net, Alerte Info, pour ne citer que quelqu’uns, nous ont tous aidés, sous diverses formes, à faire connaître l’actualité sur cette épidémie, des mesures de prévention et de contrôle prises par la Chine ainsi que des effets positifs qu’elles produisent, et les actions de coopération internationale dans cette lutte. Guidés par les autorités gouvernementales compétentes dont le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, vous avez réussi à attirer la vigilence des populations et contribuer à la bataille contre l’épidémie.

Je tiens donc à saisir cette occasion pour vous exprimer mes sincères remerciements, et à travers vous, à tous les amis du monde médiatique qui prêtent de l’attention, de la compréhension et du soutien au peuple chinois dans cette dure bataille. Mes collègues et moi nous tenons à votre entière disposition pour garder cette communication fluide et étroite. Je voudrais aussi vous inviter à suivre le compte Facebook de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire qui actualise tous les jours les informations sur l’évolution de cette épidémie, et garder cette manière objective dans vos reportages sur la lutte contre l’épidémie.



Excellence Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Comme dit l’adage chinois, la tempête met l’herbe forte à l’épreuve, l’or véritable ne craint pas le feu. L’actuelle épidémie est comme un test global du système socialiste à la chinoise, du système et de la capacité de gouvernance de la Chine. Mais comme ce qu’a dit S.E.M. le Président Xi Jinping lorsqu’il s’entretenait au téléphone avec son homologue français S.E.M. Emmanuel Macron, la Chine a la forte capacité de mobiliser la puissance nationale générale et l’expérience dans la réponse aux urgences sanitaires. Elle est pleinement confiante de pouvoir remporter cette bataille. Aujourd’hui, les mesures rapides et énergiques prises par la Chine sont en train de produire leurs effets. Nous avons pu constater trois baisses et une hausse.

La première baisse concerne des nouveaux cas confirmés à l’échelle nationale. Le nombre diminue de son plus haut niveau, soit 15 152 cas le 12 février, à moins de 900 cas le 20 février.

La deuxième baisse se voit sur des nouveaux cas confirmés dans les autres provinces et régions que Hubei. Le nombre diminue de son plus haut niveau, soit 890 cas le 3 février, à 258 cas le 20 février.

La troisième baisse se présente sur des nouveaux cas confirmés à Wuhan. Le nombre diminue de son plus haut niveau, soit 3910 cas du 13 février, à moins de 400 cas le 20 février.

Il faut aussi prendre en compte une hausse importante des nouveaux cas de rétablissement. Depuis 3 jours consécutifs, le nombre des personnes guéries et sorties de l’hôpital dépasse celui des cas confirmés. Jusqu’au 20 février, 18264 de cas de rétablissement ont été enregistrés à l’échelle nationale.

Et le taux de létalité est maintenu à moins de 2,29% au niveau national et celui hors du Hubei est de 0,55%. Toutes ces statistiques montrent bien que nous sommes en mesure de contrôler l’épidémie, de guérir des patients, avec des mesures de contrôle, de prévention et de traitement efficaces.

A cet instant, vos pensées sont certainement avec vos compatriotes vivant en Chine, notamment ceux qui résident dans le Hubei. Selon le recensement du Bureau des affaires étrangères de la province du Hubei, environ 65 étudiants ivoiriens se trouvent dans cette province. À présent, aucun cas d’infection confirmé ni suspect n’est signalé.

Le Bureau des affaires étrangères publie chaque jour des bulletins d’informations et des notices en sept langues étrangères, dont le français, sur son site internet et son compte wechat. Des groupes de travail spéciaux consacrés à l’aide aux étudiants étrangers ont été constitués dans toutes les universités concernées, de même que des services d’assistance téléphonique bilingue. Ces groupes spéciaux et le personnel de gestion des quartiers résidentiels assurent le suivi et l’aide quotidiens aux étudiants résidant dans et en dehors des campus, leur garantissant des approvisionnements quotidiens, du soutien psychologique et des matériels médicaux de prévention comme des masques médicaux et des désinfectants.

Je voudrais vous rassurer que les autorités chinoises aux différents échelons, dans différentes régions, travaillent avec un sens élevé de responsabilité, et feront de leur mieux pour protéger la santé des étrangers vivant en Chine comme des Chinois.

Excellence Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Tandis que la communauté internationale salue les actions rapides, énergiques et efficaces menées par la Chine, que SEM le Président Alassane Ouattara et d’autres dirigeants de plus de 160 pays et organisations internationales ainsi que des populations du monde entier ont tous exprimé leur soutien, sous diverses formes au gouvernement et au peuple chinois, certains hommes politiques et médias occidentaux ont choisi de regarder à travers des verres colorés, voire observer au microscope le moindre geste de la Chine dans sa lutte contre l’épidémie et font des commentaires arbitraires. Un nombre très minoritaire d’entre eux prend même du plaisir à voir les malheurs d’autrui, n’hésitant pas à semer la méfiance et la panique. En réalité, la coopération Chine-Afrique a elle aussi de temps en temps fait l’objet de ce genre d’accusations infondées et diffamatoires. Mais je voudrais y répondre par un adage chinois qui dit, les rumeurs s’arrêtent devant le sage. La justice se trouve dans le coeur de chacun.

Aujourd’hui, si nous organisons en même temps que cette cérémonie une exposition sur les acquis du développement des droits de l’homme dans le Xinjiang, région d’administration autonome stiuée dans le nord-ouest de la Chine, c’est justement pour réagir aux accusations infondées faites par certains pays et médias occidentaux, sur la condition des droits de l’homme dans cette région.

Xinjiang est une région marquée par la cohabitation de diverses ethnies et la coexistence de plusieurs religions. Le gouvernement chinois attache depuis longtemps une haute importance à la stabilité et au développement de Xinjiang. Plusieurs lois et de nombreuses mesures ont été mises en place pour promouvoir son développement socio-économique, l’amélioration du social, la cohésion inter-ethnique, la préservation des cultures des différentes ethnies dont l’ethnie Ouïgour, et la protection de la liberté religeuse. Xinjiang est aussi et surtout la ligne de front dans la lutte contre le terrorisme en Chine. Le gouvernement chinois a consacré énormément d’efforts dans la lutte et la prévention du terrorisme, qui donnent des effets positifs. Aujourd’hui à Xinjiang, le climat social est stable. Le développement économique maintient son dynamisme. Les différentes ethnies vivent dans l’harmonie. Aucune attaque terroriste n’a eu lieu depuis 3 années consécutives.

Je vous invite donc à regarder cette exposition tout à l’heure avec moi, et partager ce que vous connaissez de Xinjiang, le vrai, au public ivoirien.

Excellence Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

L’épidémie est temporaire. Le développement de la Chine ne va pas s’arrêter jusque là, non plus que la coopération sino-ivoirienne et la coopération sino-africaine. Cette année, la Chine atteindra son objectif d’achever la construction d’une société à moyenne aisance et d’éliminer la pauvreté. Elle marquera aussi le 20ème anniversaire du Forum sur la Coopération sino-africaine. J’ai la ferme conviction qu’à la sortie de l’épreuve de cette épidémie, le peuple chinois sera plus fort et uni, l’économie chinoise connaîtra un développement plus stable et plus durable, la communauté de destin Chine-Afrique plus étroite, et l’amitié sino-ivoirienne plus solide.

La Chine est disposée à continuer d’oeuvrer avec la Côte d’Ivoire à la mise en oeuvre des acquis de la visite d’Etat de SEM le Président Alassane Ouattara en Chine et ceux du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine, à renforcer la coopération dans la réalisation conjointe de l’initiative la Ceinture et la Route, pour parvenir à une coopération gagnant-gagnant et un développement commun, au bénéfice de nos peuples respectifs.

Enfin, je voudrais vous réitérer mes sincères remerciements pour tout le soutien que vous apportez à la Chine, à travers son ambassade ici à Abidjan.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment