Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des parents et enfants de Divo formés à une bonne gestion familiale

Publié le lundi 24 fevrier 2020  |  AIP


Divo– Le ministère de la Femme, la Famille et l’Enfant a achevé samedi sa 3ème et dernière session de formation, adressée à des parents et enfants de la région du Lôh-Djiboua, dans le cadre du Projet « Strong family » de l’Organisation des Nations unies pour la lutte contre la drogue et les crimes (ONUDC).

« Ce projet s’adresse aux familles vulnérables, afin d’amener celles-ci à être des familles fortes, équilibrées », a déclaré le Coordonnateur du Programme de protection de l’enfant et adolescent vulnérables, au ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfant, Kouassi Léontine. Il s’agit à Divo d’une phase pilote appelée à s’étendre à plusieurs régions du pays, avec d’autres partenaires.

Au cours de cette formation, les parents ont appris comment éduquer leurs enfants et du côté des enfants, comment se comporter envers leurs parents, la famille, la société, et l’école. Les sessions ont contenu l’enseignement de principes, des jeux de rôles de solidarité, la gestion du stress par la respiration, l’instauration du dialogue.

Les parents et enfants formés sont issus de familles vulnérables dont les enfants sont susceptibles ou sont déjà dans une situation de comportements déviants, notamment d’incivisme, d’impolitesse, de consommation de drogue ou d’alcool.

Les enfants ont un âge compris entre 8 et 14 ans, dans la plupart des cas, mais dans d’autres, ils ont jusqu’à 16 voire 17 ans. Parents et enfants formés ont apprécié cette formation qui, selon eux, a amené des changements notables dans leurs rapports. Ainsi, de 35 familles sélectionnées au démarrage du projet, les organisateurs se sont retrouvés avec une cinquantaine de familles à la 3ème session.

L’élève de 14 ans en classe de 3ème, Zagbé Kissié Ange, a déclaré que grâce à cette formation, il est parvenu avec sa mère à créer un lien de complicité, une chose inimaginable, selon lui, avant cette activité. Un suivi est prévu avec la Direction régionale de la Femme, appelée à étendre la formation à davantage de familles.

Il est prévu un volet de soutien économique de ces familles vulnérables, sélectionnées par les services de la Direction régionale du ministère de la Femme. Il s’agira d’installer bientôt ces familles en association villageoise d’épargnes et de crédits (AVEC) pour la création d’activités génératrices de revenus.


jmk/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment