Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Guinée : Alpha Condé reporte le référendum constitutionnel et le scrutin législatif

Publié le samedi 29 fevrier 2020  |  AIP
Coopération:
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Coopération: Alpha Condé reçu en audience par le Président Ouattara
Abidjan le 25 Avril 2019. En visite de travail de d`amitié en Côte d`Ivoire, le Président de la République de Guinée, Pr. Alpha Condé, a été reçu en audience par son homologue ivoirien, Alassane Ouattara.


Abidjan, Le président guinéen, Alpha Condé, a annoncé, vendredi, le report du référendum constitutionnel et du scrutin législatif, dans une allocution télévisée, selon des médias internationaux.

Après des mois de protestations meurtrières, le président guinéen a annoncé vendredi un report de "deux semaines" du référendum constitutionnel et des élections législatives prévus dimanche.

"Nous avons accepté un report, léger, de la date des élections", a déclaré Alpha Condé dans une intervention à la télévision nationale. "Ce n'est ni une capitulation, ni une reculade", a-t-il ajouté, assurant que "le peuple de Guinée exprimera librement son choix à travers le référendum et choisira librement ses députés".

"Nous acceptons le report qui doit être de deux semaines", a-t-il ensuite précisé dans une lettre à la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

La commission électorale "va saisir la cour constitutionnelle pour la fixation d'une nouvelle date dans la fourchette indiquée", a-t-il dit dans ce courrier.

À l'origine, les Guinéens étaient appelés à se prononcer dimanche sur une nouvelle Constitution, défendue comme "moderne" par le chef de l'État. Elle codifierait l'égalité des sexes, interdirait l'excision et le mariage des mineurs, et veillerait à une plus juste répartition des richesses en faveur des jeunes et des pauvres, selon lui.

Mais l'opposition pense que ce projet est le subterfuge d'un ancien opposant historique devenu, à bientôt 82 ans, un autocrate qui, comme bien d'autres dirigeants africains avant lui, entend plier la Constitution à son désir de briguer un troisième mandat à la fin de l'année.

Depuis mi-octobre, la mobilisation contre le président guinéen donne lieu à des manifestations massives et à des journées villes mortes qui impactent l'économie d'un des pays les plus pauvres de la planète. Des manifestations qui mènent à de graves brutalités policières. Au moins 30 civils et un gendarme ont été tués.

Suite, ces derniers jours, à des appels de l'opposition à empêcher le déroulement du référendum et des législatives, et des attaques contre des bureaux ou du matériel de vote, l'armée a été mise en état d'alerte par pure précaution, selon les autorités.

(AIP)

ask
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment