Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Georges Ezaley, vice-président du PDCI : « La racine du PDCI, c’est Houphouët et le tronc Bédié »

Publié le lundi 2 mars 2020  |  Le Nouveau Réveil
Cérémonie
© Partis Politiques par DR
Cérémonie d’investiture du mouvement « j’aime le PDCI » de Bonoua
Georges Ezaley a représenté le président du PDCI RDA à la cérémonie d`investiture du mouvement " j`aime le PDCI RDA" le week-end dernier à Bonoua


Le vice-président du PDCI-RDA, GEORGES PHILIPPE EZALEY, président de la cérémonie, représentait le président du parti, HENRI KONAN BEDIE, à la cérémonie d’investiture du mouvement « j’aime le PDCI » de Bonoua.

A sa prise de parole, il a d’abord félicité la coordination au nom du président HENRI KONAN BEDIE. « Le président HENRI KONAN BEDIE m’a chargé de vous dire qu’il est très fier des militants du Sud Comoé. Dans huit mois, nous allons prendre le pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire » a-t-il dit. Il s’est réjoui du regain de dynamisme du PDCI qui lui a fait dire que « personne ne peut faire disparaitre le PDCI », car, a-t-il ajouté « le PDCI existe aujourd’hui, il existera demain, il existera après-demain. Même le colon a combattu le PDCI, mais le PDCI est sorti victorieux de ce combat ». Pour lui, le parti a les racines solidement enfouies dans le sol de la Côte d’Ivoire. « La racine première du PDCI, c’est le président Félix Houphouët Boigny. Mais un arbre, ce n’est pas juste une racine. Cet arbre est enfoui dans le sol de la Côte d’Ivoire. Son tronc aujourd’hui, c’est AIME HENRI KONAN BEDIE. Un arbre, c’est des racines, c’est un tronc, c’est aussi des branches et des feuilles. Parce qu’ils ont arrachés quelques branches, avec quelques feuilles, ils disent que le PDCI est mort. Mais la racine est là, le tronc est là et les autres branches sont là. Est-ce que le PDCI peut mourir ? » a-t-il assuré.

L’ancien maire de Grand Bassam a insisté pour dire qu’au « Pays d’Houphouët-Boigny, le PDCI vaincra parce que c’est le parti fondé pour servir le vaillant peuple ivoirien ». Revenant sur ce qui lui est arrivé et qu’il a appelé une tentative d’assassinat sur sa personne, GEORGES EZALEY a dit, « Voyez-vous, ils m’ont rendu fort aujourd’hui. Ils m’ont pris de force la mairie. Même mon travail, ils ont inventé des mensonges pour prendre ça aussi de force pour le donner à mon adversaire politique pour me faire mal. Mais ça a glissé sur moi. Ils disent mais le monsieur-là nous intrigue. On va finir avec lui, ils ont essayé, mais je suis là, bien vivant par la grâce de Dieu. Je n’ai pas d’emploi, je n’ai plus rien à faire, ils m’ont pris tous mes tabourets, et le PDCI m’a donné beaucoup de tabourets. Maintenant je suis un homme politique, qui va faire la politique 24h sur 24h. ils ont dit ils vont terminer le PDCI, ils n’ont pas pu. Donc en octobre, c’est nous qui allons finir avec eux » a-t-il lancé.


F.K
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment