Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Journée de la Côte d’Ivoire, au Sia 2020 en France : Adjoumani présente les avancées du PNIA 2

Publié le mercredi 4 mars 2020  |  L’intelligent d’Abidjan
La
© Autre presse par DR
La journée consacrée à la Côte d`Ivoire au SIA 2020
Jeudi 28 février 2020. Le Salon international de l`Agriculture qui se déroule à Paris a consacré une journée spéciale à la Côte d`Ivoire


Le mercredi 26 février 2020, journée dédiée à la Côte d’Ivoire au 57e Salon international de l’agriculture du Paris (Sia 2020), a été l’occasion pour le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du développement rural d’animer une conférence où il a présenté le Programme national d’investissement agricole de deuxième génération (Pnia2).
La conférence avait pour thème : «Entrepreneuriat agricole et modernisation de l’agriculture en Côte d’Ivoire» et s’inscrit dans le cadre des activités du ministère au Sia 2020. Parlant du Pnia2 de la période 2018- 2025, le ministre a souligné que ce programme est basé sur la promotion d’une agriculture moderne, pour une richesse équitable et durable. Un programme de formation continue des paysans et une mécanisation de l’agriculture vont permettre de parfaire la croissance. Le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est aussi revenu sur les efforts de l’État pour le bien-être des producteurs, notamment, en ce qui concerne la hausse du prix d’achat des produits d’exportation. Au niveau de la campagne de cacaoculture en cours, l’État a décaissé, selon lui, plus de 55 milliards FCFA au profit des producteurs. Le prix d’achat bord champ du kilogramme de la fève étant passé de 750 à 825 FCFA. «Quant au coton, il est acheté à 300 FCFA / kg contre 260 francs à la campagne écoulée. Ce qui représente 21 milliards FCFA de subvention étatique. Pour la noix de cajou, la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial avec 800 000 T, a décidé de compenser la chute du cours mondial. Les producteurs perçoivent 400 FCFA / kg contre 375 francs en 2019. Pour ce qui est du café, si l’on devait respecter le paiement d’au moins 60% du prix CAF décidé par le chef de l’État, le paysan devait recevoir 473 FCFA/kg. Or, il perçoit 700 FCFA, soit 91% du prix CAF, représentant quelque 32 milliards FCFA», a-t-il fait savoir. Pour Kobenan Adjoumani, une politique de transformation des matières premières est mise en place, afin de donner une plus-value à la production et un bon revenu aux producteurs. Répondant aux questions des opérateurs économiques et de la diaspora ivoirienne, le ministre de l’Agriculture a présenté les opportunités d’affaires dans le secteur agricole, des ressources halieutiques et animales. Il est revenu sur les performances du secteur agricole ivoirien, en rappelant que la Côte d’Ivoire est un grand pays agricole : «Nous sommes premier pays producteur de cacao au niveau mondial, de noix de cajou au niveau mondial, de cola au niveau mondial, de banane dessert et bien d’autres choses», a-t-il soutenu,
La Côte d’Ivoire reçoit le prix du meilleur stand international au SIA 2020.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4614 du 4/3/2020

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Comment

Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment