Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Processus électoral de 2020 : la Société civile réclame suffisamment de temps pour que les acteurs comprennent bien les textes

Publié le jeudi 5 mars 2020  |  Abidjan.net
Lancement
© Abidjan.net par JOB
Lancement du projet : « la société civile engagée et mobilisée pour des élections pacifiques et crédibles en Côte d`Ivoire en 2020 »
Dans l`optique d`apporter sa contribution au renforcement du processus électoral en cours, le Réseau ouest africain pour l`édification de la paix (WANEP-CI) a procédé ce jeudi 5 mars, à Abidjan, au lancement du projet : « la société civile engagée et mobilisée pour des élections pacifiques et crédibles en Côte d`Ivoire en 2020 »


Dans l’optique d’apporter sa contribution au renforcement du processus électoral en cours, le Réseau ouest africain pour l’édification de la paix (WANEP-CI) a procédé ce jeudi 5 mars, à Abidjan, au lancement du projet : « la société civile engagée et mobilisée pour des élections pacifiques et crédibles en Côte d’Ivoire en 2020 ».

Financé par la Fondation, Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) qui appuie les initiatives des organisations de la société civile en Afrique, ce projet vise à sensibiliser les populations ivoiriennes à la paix et aux règles de la démocratie par l’organisation d’élections apaisées en 2020.

A cet effet, le Wanep CI projette la tenue d’une trentaine de débats politiques et dix séances d’échanges communautaires, tout en documentant les violences en lien avec les élections présidentielles et législatives dans 33 localités sur toute la durée du projet.

Le projet : « la société civile engagée et mobilisée pour des élections pacifiques et crédibles en Côte d’Ivoire en 2020 », passe par un monitoring de la violence et surtout par l’envoi de messages de sensibilisation à travers les réseaux sociaux, de plaidoyer à travers quatre conférences de presse qui seront organisées. D’une durée quinze mois à partir de janvier 2020 va se consacrer à une observation dynamique du scrutin sur au moins 10% des bureaux de vote.

Il est essentiellement destiné à mobiliser les leaders religieux et communautaires, organisations de la société civile locale, leaders (hommes, femmes et jeunes) des partis politiques et d’opinions, sans oublier les hommes de média pour la diffusion des résultats du monitoring.

Selon la Coordinatrice nationale, Soro Mylène Canara, le Wanep CI est convaincu qu’il faut suffisamment de temps pour la formation et la sensibilisation des acteurs par la société civile. Et ce, afin que ces acteurs comprennent bien les textes, les structures et surtout les interrelations entre processus électoral inclusif et apaisé en lien avec le développement économique et social.

En définitive, elle a inscrit ce projet dans un contexte politique ivoirien actuel marqué par de nombreuses dérives verbales entre les hommes politiques, des tensions perceptibles dans la presse et les réseaux sociaux.

Le Wanep CI profite de cette initiative pour attirer l’attention de l’opinion sur l’augmentation des cas de meurtres et de viol, des conflits communautaires. Et, la cohésion sociale qui reste à consolider, des actes non encore finalisés relatifs au cadre légal des élections et le processus d’établissement de la carte nationale d’identité avec quelques difficultés.

JOB
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment