Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: les hommes appelés à être solidaires des femmes pour leur autonomisation

Publié le mardi 10 mars 2020  |  APA
Déjeuner
© Abidjan.net par Donald Anon
Déjeuner de l’Union européenne à l’occasion de la journée Internationale des droits de la femme
Abidjan, mardi 10 Mars 2020. En marge de la journée internationale des droits de la femme, l`ambassadeur de l`Union Européenne en Côte d`Ivoire, Jobst Von Kirchmann, a convié plusieurs personnalités à un déjeuner pour prôner la solidarité autour de la promotion du genre


La ministre ivoirienne de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Pr Mariatou Koné a appelé mardi à Abidjan, les hommes à être solidaires des femmes pour favoriser leur autonomisation et leur participation à la prise de décision en Côte d’Ivoire.

« L’homme et la femme sont inséparables, ils sont complémentaires. La solidarité des hommes est nécessaire au changement des mentalités vis-à-vis des femmes », a estimé Mme Koné, s’exprimant lors d’une cérémonie de célébration de la Journée internationale de la femme organisée par l’ambassadeur de l’Union européenne ( UE) en Côte d’Ivoire sur le thème de la solidarité homme-femme.

Cette cérémonie aux allures festives a réuni plusieurs personnalités politiques, culturelles et sportives. Selon Mme Koné, la promotion des femmes n’est pas un combat des femmes contre les hommes. Poursuivant, elle a salué l’action du gouvernement ivoirien avec la ratification et l’adoption de plusieurs instruments juridiques en faveur des femmes dans le pays.

Cependant, elle a appelé les décideurs à œuvrer davantage pour la mise en oeuvre de ces acquis afin de rendre plus concret l’égalité homme-femme. Relativement aux échéances électorales à venir en Côte d’Ivoire, Pr Mariatou Koné a exhorté les femmes à être « en première ligne » dans la protection de la vie.

« Hommes et femmes, engageons-nous pour des élections zéro mort, zéro blessé, zéro dégât », a-t-elle invité. Commentant dans la foulée, la décision du président ivoirien Alassane Ouattara à ne pas briguer un troisième mandat, Mme Koné a estimé que cette décision est « un signal d’apaisement ».

Avant elle, Jobst Von Kirchmann, l’ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire qui a organisé cette fête en l’honneur des femmes, a soutenu dans la même veine, que les hommes ont un grand rôle à jouer dans l’autonomisation des femmes.

« Quand on parle de l’égalité, on pense que c’est quelque chose qui est donné, mais ce n’est pas le cas», a affirmé le diplomate européen appelant les femmes « à oser dans la vie ». Selon lui, la scolarisation des filles ne suffit pas pour instaurer l’égalité entre les hommes et les femmes.

C’est pourquoi, il a invité les hommes à plus de solidarité envers les femmes. « Le genre est une approche de développement qui vise à réduire les inégalités entre les hommes et les femmes... Le genre, ce n’est pas le féminisme », a entre autres, expliqué pour sa part, le sociologue Ghislain Coulibaly qui dirige un réseau d’experts de différents domaines d’activités qui prônent une « masculinité positive».

La célébration officielle de la Journée internationale de la femme s’est tenue samedi dernier à Anyama ( Banlieue Nord d’Abidjan) sur le thème national « La promotion de la femme, un atout pour une paix durable en Côte d’Ivoire ».

LB/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment