Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

La carie dentaire, une maladie aux conséquences multiples (feature)

Publié le mercredi 18 mars 2020  |  AIP


La carie dentaire, maladie infectieuse est à l’origine de nombreuses pathologies compliquées, selon le médecin dentiste Touré Eugène du programme bucco-dentaire de Côte d’Ivoire.

«La carie dentaire mal soignée à de nombreuses répercutions sur notre santé. Elle est au début et à la fin de tous les soins», explique le dentiste Touré.

Les douleurs qu'engendre une carie peuvent perturber le sommeil et causer de la fatigue.

La carie peut avoir des conséquences sérieuses sur les dents et la santé en général. Elle peut, par exemple, provoquer des douleurs importantes, des abcès parfois accompagnés de fièvre ou le gonflement du visage, des problèmes de mastication et de nutrition, des dents qui se cassent ou tombent, des infections..., ajoute le spécialiste.

Dans le cas des personnes immunodéprimées ou qui souffrent de pathologies chroniques, comme des maladies cardiovasculaires, un diabète ou un cancer, le foyer infectieux causé par l'abcès peut être à l'origine de pathologies à distance: les microbes peuvent migrer par voie sanguine dans tout l'organisme, le cœur, les sinus, les reins, les yeux, les articulations...

Par exemple, chez certaines personnes, les racines dentaires de la mâchoire supérieure sont très proches des sinus, d’où la possibilité qu’une infection comme une carie se propage jusqu’au sinus et l’enflamme à son tour.

Les bactéries pathogènes venues de la bouche peuvent aussi coloniser les poumons. C’est pourquoi, il est recommandé, en cas d’infection pulmonaire, de réaliser un examen de la cavité buccale, préconise le président de l’Association des Odonto-Stomatologistes de Côte d’Ivoire (AOSCI), Dr Alain Diaha.

A l’origine de certaines dorsalgies ou cervicalgies, on retrouve parfois une malocclusion dentaire : un mauvais positionnement entre les dents du haut et du bas. «Ce déséquilibre peut générer des tensions dans toute la chaîne musculaire du dos», informe Dr Touré Eugène du programme bucco-dentaire de Côte d’Ivoire.

Un diabète non équilibré peut ainsi fragiliser les tissus de soutien de la dent et les exposer à un plus grand risque de parodontite.

«La relation entre le diabète et les maladies parodontales est établie : l’hyperglycémie favorise la multiplication des bactéries buccales et de molécules modifiant la réponse inflammatoire. Et elle affaiblit les cellules de défense de l’organisme», prévient le spécialiste.

Traitement de la carie dentaire

Les soins protecteurs ont pour but de préserver la pulpe et de garder la dent vivante. La reconstruction de la forme s'effectue avec un amalgame (communément appelé plombage) ou un ciment composite de couleur identique à la dent. On utilise aussi des petits blocs de métal ou de résine (inlays) réalisés à partir d'une empreinte de la dent. Selon Dr Kouadio-Tiacoh née Koné du programme national de santé scolaire et universitaire, l'intervention se déroule en trois temps nettoyage de la cavité, soin protecteur et reconstitution de la forme.



Cette intervention est nécessaire quand la carie est profonde et atteint la pulpe dentaire. Elle se déroule en plusieurs temps, entre autres l’élimination du tissu pulpaire, la désinfection, la mise en forme et obturation des canaux des racines et la reconstruction de la forme.

La présence d’une carie dépend de trois facteurs concomitants : la plaque dentaire, l’alimentation et le terrain. La plaque dentaire héberge les bactéries qui attaquent l’émail et entraînent la formation de la carie, elle est nourrie par les résidus alimentaires.

Le traitement de canal est une solution efficace pour stopper la propagation des bactéries et soulager la douleur, insiste le médecin dentiste Touré Eugène du programme bucco-dentaire. Souvent, la pose d’une couronne est nécessaire comme restauration finale. Sans cela, la pulpe se nécrose et la douleur disparaît, ce qui peut induire les patients en erreur (ils pensent que leur rage de dents s’est arrêtée d’elle-même et ne consultent pas de dentiste).

Pour éviter, l’apparition d’une carie, la meilleure chose à faire est d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est vivement conseillé de se brosser les dents trois à quatre fois par jour en prenant soin d’effectuer des mouvements efficaces et la soie une fois par jour. Les dents doivent être brossées à l’aide d’une brosse souple, depuis la gencive jusqu’à la pointe des dents, conseille Dr Kouadio-Tiacoh.

Les personnes qui ont des dents mal alignées doivent apporter une attention particulière au nettoyage, car les résidus alimentaires sont souvent plus difficiles d’accès lorsque les dents se chevauchent. Enfin, il est important d’effectuer des visites de contrôle chez le dentiste tous les 6 mois et éventuellement de demander un détartrage afin d’éviter l’installation de la plaque dentaire. Ces quelques précautions permettent d’éviter la douleur, de garder une bouche saine et de faire des économies.

Les causes

L'hérédité joue un rôle dans l'apparition des caries. Les enfants, les adolescents et les personnes âgés développeraient plus fréquemment des caries.

D’autres causes sont les sucres, notamment lorsqu'ils sont consommés entre les repas restent les principaux responsables. Il existe par exemple un lien entre boissons sucrées et caries ou entre miel et caries, souligne Dr Kouadio-Tiacoh née Koné du programme national de santé scolaire et universitaire.

Mais d'autres facteurs comme le grignotage ou un mauvais brossage de dents sont également mis en cause. Un manque de fluor serait également responsable de l'apparition de caries. Enfin, les désordres alimentaires comme l'anorexie et la boulimie ou les reflux gastro-oesophagiens sont des pathologies qui fragilisent les dents et facilitent l'installation des caries.

La carie dentaire est la première cause d’absentéisme des enfants à l’école. Sur 10 enfants hospitalisés, 6 le sont pour des problèmes de caries dentaires. Près de 60% de la population ivoirienne est concernée par les problèmes bucco-dentaires, précise Dr Touré Eugène du programme bucco-dentaire de Côte d’Ivoire.

En France, plus d'un tiers des enfants de six ans et plus de la moitié des enfants de 12 ans1 auraient été concernés par cette infection. Au Canada, 57 % des enfants âgés entre 6 et 12 ans ont au moins eu une carie.

La prévalence des caries qui touchent la couronne de la dent (la partie visible qui n’est pas recouverte par les gencives) augmente jusqu’à la quarantaine et se stabilise ensuite. La prévalence des caries qui touchent la racine de la dent, souvent par déchaussement ou érosion de la gencive, continue à augmenter avec l’âge et sont fréquentes chez les aînés.

(AIP)

bsp/ask
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment