Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Prévention contre la propagation du coronavirus : des mesures urgentes à envisager

Publié le jeudi 19 mars 2020  |  Abidjan.net
Réunion
© Présidence par DR
Réunion du Conseil National de Sécurité (CNS) sur le Coronavirus COVID - 19
Lundi 16 mars 2020. Réunion du Conseil National de Sécurité (CNS) sur le Coronavirus COVID - 19,  présidée par le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, ce lundi, au Palais de la Présidence de la République.


La Côte d’Ivoire est passée très vite à l’offensive pour contenir la propagation du coronavirus, cette pandémie qui fait ravage dans le monde. Les dirigeants ivoiriens sont montés au créneau à travers le Conseil national de sécurité présidé par le chef de l’Etat qui a arrêté des mesures draconiennes de protection des population.

Toutefois, eu égard à ce qui se passe sur le terrain, d’autres mesures urgentes méritent d’être envisagées afin de renforcer le dispositif déjà en vigueur. Mardi et mercredi soir, l’on a assisté à des mouvements d’humeur d’Ivoiriens de retour au pays qui ont boudé le dispositif d’accueil pour leur confinement à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) d’Abidjan. Pour ces personnes, ainsi que pour d’éventuelles célébrités et personnalités qui pourraient compter parmi les suspects à dépister, la réquisition de certains grands hôtels serait une solution envisageable. Ces hôtels présentent plus de commodités pour accueillir les personnes mises en quarantaine.

A propos, Abidjan dispose de grands réceptifs qui peuvent prêter leurs service, de façon citoyenne, dans la gestion de cette crise sanitaire. Même la plateforme aéroportuaire ne manque pas de lieu d’accueil pour la mise en quarantaine des voyageurs. Ceci, pour éviter le transit rapide et le suivi peu certain à domicile, où il sera difficile, voire impossible, de contrôler les mouvements des personnes supposées en quarantaine.

Ces mesures seraient aussi valables pour de grandes cliniques de la place. La mobilisation générale devrait s’étendre de façon toute particulière à ces cliniques qui accueillent du monde. Pour l’action citoyenne, elles pourraient être équipées en moyens de prélèvement et de réalisation des tests de dépistage ainsi que la formation rapide de médecins de ces lieux pour soutenir le public. Notamment pour des suspects qui pourraient préserver leur intimité et leur sécurité. « Nous recevons des cas d’urgence qui présentent des symptômes. Mais, quand nous les orientons vers l’Institut national d’hygiène publique (Inhp), ces patients refusent et se retrouvent dans la nature », révèlent un médecin qui redoute que des malades, pour des raisons d’image, comme ces célébrités et personnalités qui ont refusé de se rendre à l’Injs, constituent des vecteurs de propagation du virus au mépris des dispositions prises par l’Etat.

Au plan commercial, l’action du ministre Souleymane Diarrassouba, qui a rencontré les dirigeants des grandes surfaces de la place est salutaires. Toutefois, ce ministère devra redoubler de vigilance sur les marchés pour éviter un renchérissement des prix par des commerçants véreux voulant profiter de la situation. Parmi ces opérateurs aux comportements peu citoyens, les industriels des produits directement liés aux précautions. Notamment les gels de mains dont les prix flambent, les moyens de protections tels les masques cache-nez, les désinfectants, les blouses d’isolation, etc.

En cette période de guerre sanitaire décrétée ça et là dans le monde, l’élan de solidarité devrait s’étendre à tous les secteurs, et chacun a le devoir d’apporter sa pierre à la normalisation de cette situation de psychose généralisée, qui perdure.



F.D.BONY
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment