Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’Afrique comme laboratoire de test contre le Covid-19, Didier Drogba dit non : « Ne prenez pas les Africains comme des cobayes humains, c’est dégoûtant »

Publié le vendredi 3 avril 2020  |  Abidjan.net
Santé:
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Santé: la fondation Didier Drogba dote la fondation Kalou en matériels d’hémodialyse
Mercredi 28 Décembre 2016. Abidjan. La fondation Didier Drogba a fait don de matériels d’hémodialyse à sa consœur la fondation Kalou. Photo: Didier Drogba, footballeur international.


Didier Drogba est très fâché, et cela transparait dans le post qu’il a fait depuis ce jeudi 2 avril 2020 sur ses profils twitter et facebook pour répondre à des médecins français. L’icône du football ivoirien n’apprécie pas les propos tenus par ces praticiens français qui entrevoient l’Afrique comme zone cobaille d’expérimentation des études en vue de trouver une solution à la pandémie du Covid-19 qui fait des ravages dans le monde entier.

« C’est totalement inconcevable que nous continuons à mettre en garde. L’Afrique n’est pas un laboratoire de test. Je voudrais dénoncer vigoureusement ces paroles humiliantes, fausses et surtout profondément racistes », s’indigne l’ex-légende de Chelsea pour qui le bon ton aurait été d’envisager une aide à l’Afrique pour faire face au virus mortel et à aplatir la courbe plutôt que d’envisager les Africains comme des cobayes.

« Sauvons-nous de ce virus fou qui tombe sur l’économie mondiale et ravage la santé des populations dans le monde entier. Ne prenez pas les Africains comme des cobayes humains ! C’est absolument dégoûtant... », affiche Didier Drogba, qui invite les dirigeants africains à la responsabilité afin « de protéger leurs populations de ces horribles complots ».

Au cours d’une émission sur la chaine publique française, LCI, deux praticiens français n’ont pu s’empêcher de livrer ce qu’ils avaient dans leur ventre. « Si je peux être provocateur, est-ce que l’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation, un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études dont le sida. Ou chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et se protègent pas… », a lâché Jean Paul Mira, chef de la réanimation à l’hôpital Cochin de Paris, en direct sur le plateau, sans être contredit par son interlocuteur, qui approuve son idée.

Camille Locht de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) lui répond, en effet : « Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique. Un appel d’offre est en cours ».

Depuis, cette séquence de vidéo fait le tour du monde, et des réactions s’en suivent à l’instar de celle de Didier Drogba, qui traduit son indignation.



F.D.B
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment