Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Détention de Lobognon à Agboville : Amnesty international salue le contrôle médical

Publié le mardi 7 avril 2020  |  Aujourd’hui
Retour
© Abidjan.net par Atapointe
Retour de Guillaume Soro à Abidjan: Alain Lobognon anime un point de presse
Abidjan le 11 décembre 2019. En prélude au retour de Guillaume Soro après plusieurs mois passé à l`extérieur du pays, un point de presse a été animé par l’honorable Alain Lobognon au siège du GPS


Arrêté à Abidjan, le 24 décembre 2019 pour publication de fausses nouvelles portant atteinte à l’ordre public et à l’autorité d’État, Alain Lobognon et de nombreux proches de Guillaume Soro ont été écroués dans plusieurs prisons du pays.
En raison de la pandémie du coronavirus, de nombreuses institutions internationales, particulièrement l’ONU, l’OMS et autres avaient demandé aux différents chefs d’Etat de libérer des prisonniers afin d’éviter la trop grande propagation de la maladie.

Les mêmes institutions, notamment Amnesty international avait demandé la libération des compagnons de Guillaume Soro. Demande qu’Alassane Ouattara n’a pas accepté. Cela dit, le gouvernement a promis de surveiller l’état de santé du député de Fresco à travers un médecin.

Ce qu’Amnesty international a salué tout en interpellant le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme sur la santé du député qui souffre d’hypertension artérielle et qui a subi en 2019 une intervention chirurgicale.
«Le 23 mars 2020, Alain Lobognon qui est en détention provisoire dans la prison d’Agboville avait présenté des symptômes du paludisme. Il est resté au lit dans sa cellule pendant quatre jours », précise le courrier adressé à Sansan Kambilé.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment