Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le PAPSE au service de l’insertion de jeunes diplômés déscolarisés

Publié le jeudi 30 avril 2020  |  AIP


Une réponse parmi tant d’autres aux problèmes de l’école en Côte d’Ivoire, le Projet d’amélioration de la prestation des services dans l’éducation (PAPSE) présente le double avantage d’aider également à l’insertion professionnelle de jeunes diplômés déscolarisés, à travers des centres communautaires préscolaires construits en milieu rural.

Pour la phase 1 de ce projet, déroulée sur la période d’août 2018 à janvier 2020, dans six régions du Nord du pays, au total 448 jeunes, justifiant au moins du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) ont été recrutés en tant qu’Éducateurs préscolaires communautaires (EPC) et Assistants préscolaires (APC).

La particularité du projet, suivant sa configuration communautaire, cible singulièrement des jeunes diplômés issus des villages bénéficiaires, déscolarisés et y résidant, formés et rémunérés, par le PAPS, pour l’encadrement des pensionnaires des Centres communautaires préscolaires (CPC) construits. Ce choix intègre la stratégie globale en vue de favoriser l’adhésion des communautés villageoises bénéficiant de ces infrastructures scolaires, nécessaires pour l’atteinte des objectifs du projet.

Financé par la Banque mondiale, le PAPSE est porté par l’objectif principal d'accroître l’accès à l’éducation préscolaire et primaire tout en améliorant l’environnement d’apprentissage scolaire dans le pays, avec un accent particulier sur les zones à faible taux d’implantation des infrastructures scolaires. Aussi baptisé projet « Mon enfant apprend mieux à l’école », il intègre les initiatives locales pour adresser la problématique du faible niveau des écoliers ivoiriens notamment en français (lecture-écriture) et en mathématiques.

Le PAPS est déroulé à travers plusieurs composantes notamment la construction de CPC, le recrutement et la formation des EPC et des APC. Pour l’ensemble des régions concernées, la phase 1, achevée en janvier 2020, a permis la construction de 117 centres préscolaires communautaire (CPC) pour 448 enseignants recrutés.

Dans la région du Kabadougou, également bénéficiaire du projet, spécifiquement 44 jeunes ont été recrutés pour un total de 11 villages qui ont bénéficié de la construction d’un Centre préscolaire communautaire.

(AIP)

kg/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment