Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les coordonnateurs UDPCI du Tonkpi réitèrent leur soutien à Mabri Toikeusse pour la présidentielle

Publié le jeudi 7 mai 2020  |  AIP


Man – Les coordonnateurs de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) des cinq départements du Tonkpi ont réitéré, mercredi à Man, leur soutien au président du parti, Albert Mabri Toikeusse, pour son éventuelle candidature à l’élection présidentielle prochaine.

« Nous, coordonnateurs UDPCI de la région du Tonkpi, réitérons notre attachement au respect des résolutions des congrès de l’UDPCI tenus à Yamoussoukro en décembre 2013 et en mai 2018 qui conformément aux dispositions de l’article 22 des statuts du parti, fait du président du parti, Dr Albert Toikeusse Mabri, candidat de l’UDPCI à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 », a affirmé le porte-parole des coordonnateurs, Constantin Houlé.

Ces coordonnateurs ont, par ailleurs, rappelé dans leur Déclaration que depuis la réunion du Conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) tenue le 12 mars à l’Hôtel Ivoire d'Abidjan au cours de laquelle le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a été désigné candidat RHDP à la présidentielle de 2020, « de nombreuses » déclarations de la part d’individus se réclamant de l’UDPCI prétendent qu'Albert Mabri aurait manqué de respect au chef de l’Etat, président du RHDP.

« Et pourtant, Dr Albert Toikeusse Mabri, président de l’UDPCI et 2ème vice -président du RHDP, dans son intervention à cette rencontre n’a fait que de façon claire et sans hypocrisie, donner son avis par rapport à la manière dont le choix du candidat du RHDP a été opéré. Il a ensuite recommandé un dialogue franc au sein de la famille RHDP en tenant compte des réalités du terrain afin de consolider les acquis pour la victoire à l’élection présidentielle prochaine », a souligné M. Houlé.

En outre, les coordonnateurs ont mis en lumière que dans sa quête de la cohésion, Albert Toikeusse a présidé trois réunions de la direction de l’UDPCI respectivement le 16 mars, le 21 mars et le 21 mai 2020.

Ainsi, ont -ils fait savoir, à l’issue de la 3ème réunion, après avoir réaffirmé l’appartenance de l’UDPCI au RHDP et pris acte de la désignation de M. Amadou Gon Coulibaly en qualité de candidat du RHDP à la présidentielle prochaine, la direction de l’UDPCI a décidé de conduire une consultation des militants en vue d’une « meilleure appréciation » de la décision du conseil politique du 12 mars 2020.

« C’est dans l’attente des conclusions du dialogue prôné par l’UDPCI et son président que grande a été notre surprise de constater les sorties intempestives ponctuées par des déclarations fallacieuses de certains cadres en rupture de ban avec le parti. Au mépris des textes en vigueur, ceux-ci prétendent l’UDPCI dissoute au profit du RHDP et utilisent l’expression "ex-UDPCI" dans leur propos », a décrié le porte-parole.

Houlé Constantin a également indiqué que parallèlement aux agissements de ces personnes, l’on assiste au limogeage des cadres issus de l’UDPCI de leur poste de responsabilité aussi bien de la direction exécutive du RHDP que dans les délégations régionales, départementales, communales et sous-préfectorales.

Fort de ce constat, les coordonnateurs UDPCI ont rappelé à l’opinion nationale et internationale que l’UDPCI est l’initiatrice de la plateforme des houphouëtistes signée à Paris (France) le 18 mai 2005 et que Mabri Toikeusse est l’un des quatre membres fondateurs du RHDP.

« Au regard de qui précède, nous coordonnateur UDPCI de la région du Tonkpi, condamnons avec la dernière énergie, les déclarations fallacieuses et tous les agissements visant à déstabiliser l’UDPCI, parti créé par feu le général Robert Guéi », a affirmé M. Houlé.

(AIP)

amak/cmas
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment