Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Déclaration du réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire relative à l’agression du journaliste Claude Dasse

Publié le mardi 12 mai 2020  |  Abidjan.net
Lassina
© Abidjan.net par DR
Lassina SERME, Président du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI)


Le mercredi 6 mai 2020, Claude DASSE, journaliste et chef du service des grands genres au quotidien L’Intelligent d’Abidjan s’est rendu, selon les faits, à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans le cadre d’une enquête sur les pratiques de certains agents sur les détenus.
Il a effectué ce déplacement suite à une demande adressée au régisseur de la MACA dans le but de l’équilibre de l’information conformément au Code d’éthique et de déontologie du métier.
Mais malheureusement, notre confrère y a été violenté et détenu durant 4 heures par des agents pénitentiaires, sous la direction de KONE Kassoum dit « La Machine ».
Le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne (REPPRELCI) note avec regret que ces agissements constituent une atteinte grave à la liberté de la presse et d’expression en Côte d’Ivoire consacrée par la Constitution de 2016, en son article 19, alinéa 1, qui stipule : « La liberté de pensée et la liberté d’expression, notamment la liberté de conscience, d’opinion philosophique et de conviction religieuse ou de culte sont garanties à tous. Chacun a le droit d’exprimer et de diffuser librement ses idées ».
Aussi, ces faits sont-ils constitutifs d’une violation de l’article 89 de la Loi N°2017-867 du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la presse qui stipule : « La garde-à-vue, la détention préventive et la peine d’emprisonnement sont exclues pour les infractions commises par voie de presse ou par toute autre moyen de publication, sous réserve de toute autre disposition légale applicable».
C’est pourquoi, le REPPRELCI :
 dénonce avec énergie et condamne les faits sus-indiqués, les trouve dégradants et humiliants;
 apporte son soutien et sa compassion au confrère ainsi qu’au quotidien L’Intelligent d’Abidjan;
 se réjouit de la saisine de Madame la Procureure de la République de Yopougon en vue de donner une suite judiciaire à cette affaire ;
 reste dans l’attente de l’issue de cette saisine ;
 exhorte les professionnels de la presse et des médias au calme, à la solidarité et à rester à l’écoute des mots d’ordre.
Solidaires et unis, nous triompherons.
Que Dieu bénisse notre corporation !

Fait à Abidjan le 08 mai 2020
Le Président du Bureau exécutif

SERME Lassina
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment