Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le ministre de la Sécurité annonce une baisse de la criminalité en Côte d’Ivoire

Publié le vendredi 15 mai 2020  |  AIP


Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général Vagondo Diomandé, qui était devant les sénateurs jeudi à Yamoussoukro, a affirmé que la Côte d’Ivoire enregistre une forte baisse de la criminalité en cette période de crise sanitaire de la COVID-19.

« Peut-être qu’on ne communique pas suffisamment sur ça pour que ça puisse rassurer, peut-être qu’on va revoir notre politique de communication. Mais je vais vous rassurer les statistiques sont très, très favorables ; la criminalité a connu une baisse drastique. Ça me donne envie qu’on garde le couvre- feu mais bien évidemment… », a déclaré le Général Diomandé.

Selon lui, aux premières heures du couvre-feu instauré par le gouvernement dans le cadre des mesures barrières contre la COVID-19, quelques cas isolés de braquage et d’attaques de domiciles ont certes été enregistrés mais dans l’ensemble, les forces de sécurité maîtrisent le terrain et assurent la sécurité des biens et des personnes.

« L’engagement pour la COVID-19 ne nous dispense pas de nos missions traditionnelles. Tous les jours, les agents de sécurité continuent leurs missions régaliennes et le taux de criminalité a baissé. Souvent quand il y a un seul cas de braquage, c’est celui-là qui est médiatisé et cela donne le sentiment que les gens ne travaillent pas. Bien au contraire! », a expliqué le ministre.

Le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio avait appelé l’attention du premier responsable de la sécurité sur la nécessité de redoubler de vigilance en cette période de campagnes agricoles anacarde et mangue en cours.

« Ces campagnes s’accompagnent généralement de la recrudescence du banditisme. Alors que toutes les attentions sont portées sur la lutte contre la COVID-19, il est impérieux de tenir compte de cette réalité afin que nos concitoyens, nos braves paysans déjà affectés par la crise sanitaire ne subissent une psychose supplémentaire », avait-il déclaré.

(AIP)

gso/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment