Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Relance du secteur agricole / Pénatirgué Soro, président de l’Anacaci : « La Côte d’Ivoire risque d’avoir du plomb sur ses différents rangs »

Publié le mardi 19 mai 2020  |  Le Nouveau Réveil
Pénatirgué
© Autre presse par DR
Pénatirgué Soro, président de l’Anacaci


Les conséquences de l’épidémie de la maladie à coronavirus sur l’économie en général et l’agriculture en particulier sont profonds, divers et variés. Les acteurs de ce secteur craignent pour la survie de leurs activités, comme l’a exprimé Pénatirgué Soro, président de l’Association nationale des coopératives agricoles de Côte d’Ivoire (Anacaci). « Les cultures pérennes, ce sont des cultures d’exportation comme le café, le cacao, l’anacarde, le coton, le palmier, l’hévéa. Majoritairement, des contrats qui sont ficelés à l’extérieur. Cela veut dire qu’on n’a plus ces partenaires étrangers.

De surcroît, quand vous prenez la filière café-cacao, ou même l’hévéa, il y a des unités de proximité qui sont à côté de ces producteurs, qui permettent aux paysans de revendre directement leur production dans ces unités. Mais ces unités sont fermées. Déjà ces producteurs sont dans l’impasse. Ils ne savent pas comment vendre », a-t-il déclaré avant de s’inquiéter. « Avec les mesures barrières, comme vous voyez, la limitation des effectifs, les ouvriers, on ne peut plus les avoir pour aller travailler dans les champs. Cela veut dire que les campagnes à venir vont jouer beaucoup sur les rendements. Et bien entendu la Côte d’Ivoire risque d’avoir du plomb sur les différents rangs que nous occupons aux plans national et international », a averti Pénatirgué Soro.

S.A
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment