Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La chefferie traditionnelle de Séguéla invitée à s’investir dans le règlement des conflits fonciers

Publié le jeudi 21 mai 2020  |  AIP


Séguéla - La chefferie traditionnelle de Séguéla a été invitée par le préfet Diarrassouba Karim qui s’adressait mardi aux différents acteurs du foncier à s’investir dans le règlement des conflits liés à la terre pour permettre une saine cohabitation, au vu des tensions que ces différends créent dans le département de Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou).

« Ce ne sont pas tous les problèmes qui doivent se retrouver sur la place publique, tous les problèmes de terre qu’on doit envoyer chez le préfet ou à la justice. Vous, en tant que garants de la tradition, en tant que sachants, vous devez et vous pouvez vous en saisir pour les régler », a souhaité M. Diarrassouba.

Séguéla, chef-lieu de la région du Worodougou, est, depuis quelques années, confrontée à une augmentation exponentielle des conflits fonciers nés de lotissements opérés soit par la mairie, soit par les communautés villageoises ou par les propriétaires terriens, rappelle-t-on.

« En lien avec le directoire (de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels, ndlr), vous devez utiliser tous les leviers de la tradition, tous les leviers de l’organisation des différentes familles de Séguéla pour régler ces problèmes de terre qui n’en finissent pas », a ajouté le gouverneur qui a souhaité que les sous-préfets se mettent en marge des lotissements faits dans leurs circonscriptions, pour ne pas écorner leur autorité.

Cette rencontre, la première du genre, sera suivie d’autres pour mettre en place un référentiel des lotissements urbains qui sera appliqué sur toute l’étendue du département de Séguéla.

kkp/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment