Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’ONU demande une mobilisation internationale pour renforcer les systèmes sanitaires en Afrique

Publié le jeudi 21 mai 2020  |  AIP


Abidjan- Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans une note de synthèse publiée mercredi, a demandé une mobilisation internationale pour renforcer les systèmes sanitaires en Afrique afin que le continent puisse faire face au coronavirus, rapporte le site d'information de l'ONU (Onu.Info).

"Nous demandons une mobilisation internationale pour renforcer les systèmes sanitaires en Afrique, maintenir les chaînes d’approvisionnement alimentaire, éviter une crise financière, soutenir l’éducation, protéger les emplois, maintenir les ménages et les entreprises à flot et protéger le continent contre les pertes de revenus et de recettes d’exportation " a-t-il indiqué.

M. Guterres a souligné que les pays d’Afrique doivent bénéficier du même accès rapide, équitable et abordable à tout vaccin et traitement à venir, qui doivent être considérés comme des biens publics mondiaux.

Le secrétaire général a également demandé un plan de relance mondiale qui représente au moins 10 % du produit intérieur brut global. Ce qui, selon lui, signifiera pour l’Afrique, plus de 200 milliards de dollars de soutien additionnel de la part de la communauté internationale.

Le chef de l’ONU a plaidé en outre en faveur d’un cadre global de la dette, à commencer par un gel généralisé de la dette des pays qui ne peuvent pas en assurer le service, suivi d’un allègement ciblé de la dette et d’une approche globale des questions structurelles de l’architecture internationale de la dette, afin de prévenir les défauts de paiement.

Concernant le volet sécuritaire, il estime qu’il sera également essentiel que les pays d’Afrique poursuivent leur action pour faire taire les armes et faire face à l’extrémisme violent. A cet égard, M. Guterres s’est félicité du soutien à travers le continent pour son appel à un cessez-le-feu mondial.

« Les processus politiques et les élections représentent dans les mois à venir autant d’occasions de franchir des étapes importantes sur le plan de la stabilité et de la paix », a-t-il rappelé.

Il a par ailleurs demandé que la réponse au coronavirus soit inclusive en prenant en compte les femmes et que les plans de relance doivent en priorité mettre de l’argent à leur disposition et renforcer leur protection sociale.

"Nous devons donner aux jeunes Africains les moyens d’agir », a-t-il ajouté, tout en rappelant que les droits humains de chacun doivent être respectés.

Selon M. Guterres, la pandémie en Afrique n’en est qu’à ses débuts, et les perturbations pourraient s’intensifier rapidement.

Pour lui donc, il faut impérativement faire preuve de solidarité mondiale avec l’Afrique dès aujourd’hui afin de mettre fin à la pandémie en Afrique et dans le monde entier.

A ce jour, le virus a fait plus de 2.500 morts en Afrique, note l'ONU.


sdaf/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment