Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le CNRA sollicite le statut d’utilité publique pour son patrimoine foncier

Publié le jeudi 4 juin 2020  |  AIP


Songon - Le Centre national de recherche agronomique (CNRA) souhaite que son patrimoine foncier soit déclaré d’utilité publique, afin de mettre fin aux conflits fonciers que lui mènent actuellement les populations ainsi que certaines autorités.

Le directeur du domaine et des moyens généraux du CNRA, Dr Guy Modeste Gnahoua a présenté la doléance, mardi, lors d’une visite du site de la direction générale du CNRA sis à Adipodoumé. Ce site est morcelé par endroit par des riverains pour y établir des habitations et de nombreux projets immobiliers.

« Nous prions l’Etat afin qu’il donne à tout le patrimoine foncier du CNRA, un statut d’utilité publique et d’arrêter les revendications de rétrocession que les paysans leur adresse ou pour lesquelles, ils viennent agresser les sites pour les morceler », a indiqué Dr Gnahoua qui souhaite également un appui du gouvernement dans la conduite des démarches pour parvenir à ce statut.

Il a expliqué que le site de la direction générale de la CNRA est sur une superficie de 230 ha, dont plus de 15 hectares ont été détruits et sur lesquels sont bâtis des maisons de hauts standing, des immeubles à trois étages, des duplexes et un établissement scolaire. En plus quelques installations de dernière génération du CNRA ont été saccagées par "ses envahisseurs".

La partie du patrimoine foncier du Centre national de recherche agronomique la plus agressée est celle réservée aux expériences agronomiques et sa réserve forestière qui joue le même rôle que celui de la forêt du Banco ( située à Yopougon).

« Cette forêt participe à la séquestration du carbone, à l’émission de l’oxygène et la purification de l’air pollué d’Abidjan. En détruisant cette forêt, c’est la capacité à renouveler l’oxygène et à purifier l’air qui est respiré à Abidjan que nous sommes en train de réduire », a déploré Dr Gnahoua.

Le centre national de recherche agronomique a été créé en 1998 suite à la dissolution de plusieurs structures de recherche dans le but de mieux coordonner la recherche agronomique et obtenir de meilleurs résultats. Il est localisé sur plusieurs sites répartis sur l’ensemble du territoire national.

tg/tad/kam
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment