Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le mode opératoire de la révision de la liste électorale expliqué aux populations de Bouaké

Publié le mardi 9 juin 2020  |  AIP


Bouaké- Le commissaire superviseur de la commission électorale indépendante (CEI) chargé du Gbêkê et du Hambol, Prof. Yapo Yapi, a expliqué le mode opératoire de la révision de la liste électorale au cours d’une séance de travail lundi à la salle des fêtes de la mairie de Bouaké.

Dans son intervention, le représentant de l’organe chargé de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire a fait observer que les personnes détentrices d’une carte d’électeur des années 2010, 2016 et 2018 ne sont pas à priori concernées par l’opération de révision de la liste électorale qui se tient du 10 au 24 juin 2020.

Ces personnes pourront librement voter le candidat de leur choix lors du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 sur présentation de leur carte électeur. Si cette carte est perdue ou déchirée la vérification se fera sur la base d’une pièce administrative, notamment, la carte nationale d’Identité (CNI), le certificat de nationalité ou la carte consulaire pour les ivoiriens résidant à l’étranger ou encore par la vérification numérique des leurs empreintes digitales.

Cette remarque faite, M. Yapo a énuméré les cibles visées par l’opération d’enrôlement qui démarre ce mercredi sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit, a-t-il précisé, des ivoiriens nés avant le 25 juin 2002 qui sont repartis en deux catégories.

La première catégorie concerne les anciens électeurs figurant déjà sur la liste électorale, mais qui désirent apporter des corrections sur leurs données personnelles ou sur leurs lieux de vote. Ces derniers doivent produire un certificat de résidence ou tout autre document administratif afférent pour attester le changement de son lieu de résidence.

La deuxième catégorie concerne les nouveaux requérants communément appelés les nouveaux majeurs âgés de 18 ans et plus et les omis de la dernière révision de 2018. Ces derniers pourront se rendre dans l’un de 11 000 centres ouverts à cet effet pour se faire enrôler. Ils devront présenter à l’agent recenseur soit une CNI, soit un certificat de nationalité, soit un récépissé ou une attestation d’identité délivrée par l’ONECI carte consulaire pour les nationaux résidant hors de la Côte d’Ivoire.

Le commissaire superviseur de la CEI en charge des régions du Gbêkê et du Hambol a également renseigné son auditoire sur la période d’affichage de la liste provisoire, la période du contentieux électoral et la date de publication de la liste définitive. « La période d’affichage de la liste provisoire est prévue du 30 juillet au 1er août 2020. La période du contentieux électoral court, quant à elle, du 05 au 13 août 2020 et la publication définitive est prévue le 23 septembre 2020 », a-t-il révélé.

Le Prof Yapo Yapi a saisi l’occasion de cette séance d’explication pour exhorter toute la population de la région du Gbêkê à se mobiliser autour de cette opération qui constitue un maillon essentiel du processus électoral.

« Tout le monde doit être mobilisé autour de cette opération capitale dans le processus électoral. J’en appelle à l’implication totale surtout des chefs de village, des présidents d’association de jeunes et de femmes ainsi que des autorités administratives pour accompagner avec diligence la délivrance des documents administratifs requis », a-t-il lancé.

rkk
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment