Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Des opérateurs économiques vulnérables de N’Douci en quête de centre de CMU

Publié le jeudi 11 juin 2020  |  AIP


Divo – Une centaine d’opérateurs économiques, en majorité des femmes, dont les activités économiques ont été fortement impactées par la pandémie du COVID-19, est arrivée en convoi à Divo, mercredi, pour se faire établir leur carte de Couverture maladie universelle (CMU), faute de pouvoir la faire à N’Douci-même, ni à Tiassalé.

Arrivée à 10H00 dans l’enceinte de préfecture de Divo, où se trouve le centre CMU du département, la centaine d’opérateurs économiques de N’Douci a dû attendre de longues heures avant que 40 d’entre elle se fasse enrôler, en raison de l’affluence actuelle au centre de Divo.

Selon le président des commerçants de N’Douci, Traoré Amadou, également président des jeunes, un seul agent CMU se trouve à Tiassalé pour s’occuper de l’enrôlement des requérants de l’ensemble du département. Mais, ce seul agent étant en actuellement en congé, les requérants du département, dont ceux de la sous-préfecture de N’Douci, ne savent pas où se faire enregistrer plus rapidement.

Après information, explique Traoré Amadou, il a été indiqué que les demandeurs de N’Douci pouvaient se rendre au centre CMU de Divo pour se faire enrôler. « C’est ainsi que nous avons constitué des convois pour venir, mais c’est difficile, il y a près de 50 personnes que nous avons trouvées avant nous », soulignait à midi le président des commerçants qui, dans l’incertitude, attendaient d’être reçus.

Finalement 40 requérants de N’Douci ont pu être reçus, et les 60 restant devaient revenir jeudi. Mais, faute de moyens d’hébergement, certains sont retournés à N’Douci et d’autres se sont débrouillés pour trouver un endroit où dormir dans les environs de la préfecture, a-t-on appris.

La présentation de la carte CMU est l’une des conditions posées aux opérateurs économiques du secteur informel, impactés par la pandémie du COVID-19, pour pouvoir bénéficier du Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel (FASI), décidé par le gouvernement pour leur permettre de relancer leurs activités. Les demandeurs ont jusqu’au 15 juin pour leur inscription à la demande du Fonds d’appui FASI.

(AIP)

jmk/fmo
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment