Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: lancement d’un observatoire pour renforcer les droits de l’homme en période électorale

Publié le jeudi 11 juin 2020  |  APA
Lancement
© APA par Saliou AMAH
Lancement d`un observatoire pour renforcer les droits de l`homme en période électorale
Jeudi 11 Juin 2020. Le Conseil national des droits de l`homme (CNDH) a lancé jeudi à Abidjan un observatoire pour renforcer les droits de l`homme pendant les processus électoraux qui se tiendront en 2020 et 2021 en Côte d`Ivoire.


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) a lancé jeudi à Abidjan un observatoire pour renforcer les droits de l'homme pendant les processus électoraux qui se tiendront en 2020 et 2021 en Côte d'Ivoire, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Cet observatoire a pour objectif général d'évaluer les processus électoraux au regard des principes régionaux et internationaux relatifs aux droits de l'homme concernant les élections prochaines en Côte d'Ivoire.

« La mise en place de l’Observatoire vise à accompagner le gouvernement et la commission électorale indépendante (CEI) pour des élections sans violence», a dit Namizata Sangaré, la présidente du CNDH dans un discours lors de cette cérémonie de lancement qui a réuni des présidents d'institutions, des diplomates et des organisations de la société civile.

« Durant le processus électoral, nous porterons une attention particulière aux obligations, aux normes et standards internationaux en matière de droits civils et politiques et sur le cadre juridique national des libertés publiques ainsi que leur applicabilité en période électorale», a également expliqué Mme Sangaré souhaitant une année électorale apaisée en Côte d'Ivoire.

Poursuivant, elle a expliqué que son organisation a entamé depuis le 08 juin dernier une mission de sensibilisation au respect des droits de l'homme et à la culture de la paix à Abidjan et dans les 31 régions administratives de la Côte d'Ivoire qui s'achèvera le 20 juin prochain.

« Je souhaite que cet Observatoire soit un cadre pour renforcer le civisme des populations et le dialogue dans notre beau pays», a, par ailleurs indiqué Mme Sangaré. « La mission de la CEI est de rendre conforme la volonté du corps électoral à ce qui est exprimé dans les urnes », a affirmé pour sa part, Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, le président de cette institution.

De son avis, l'élection fait peur parce que le langage des acteurs politiques est « guerrier». « Il faut veiller à ce que le langage des acteurs soit apaisant et apaisé. Faisons de sorte qu'il y ait des élections sans crise», a exhorté M. Coulibaly regrettant que « la matière électorale devenue la plus grande passion dans notre pays, est source de tension ».

L'observatoire des droits de l'homme des processus électoraux 2020-2021 en Côte d'Ivoire se compose d'une équipe pluridisciplinaire comprenant des agents qualifiés du CNDH et de l'ensemble des officiers des droits de l'homme des 31 commissions régionales.

Cet instrument vise entre autres, à informer les électeurs de leurs droits, relever les irrégularités, les obstacles et les faiblesses des processus d'identification préélectorale, surveiller les discours de campagne des partis politiques et des candidats, et observer le respect des droits de l'homme au cours du scrutin, au dépouillement et à la proclamation des résultats.

LB/ls
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment