Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement du projet pour régler le problème d’eau dans le Gbèkè (ministre)

Publié le jeudi 18 juin 2020  |  AIP
Premier
© Abidjan.net par Marc Innocent
Premier Conseil des Ministres du gouvernement Gon III
Abidjan le 11 Juillet 2018. Le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara a présidé le 1er conseil des ministres après la formation du gouvernement Amadou Gon III. Photo: Laurent Tchagba, Ministre de l`Hydraulique


Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, a annoncé jeudi à Abidjan, le lancement, samedi, des travaux du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Bouaké et de 120 localités environnantes, pour un coût de 169,289 milliards de FCFA.

Ce projet, d’une durée de 24 mois, viendra résoudre dans la durée le problème d’eau dans les villes de Bouaké, Botro, Brobo, Diabo, Djébonoua, Languibonou, Marabadiassa et de Sakassou, avec une production de 4000 m3/h pour un besoin de 2.500 m3/h, a ajouté le ministre.

"Au terme de ce projet, les populations de Bouaké et les localités environnantes seront à l’abri des difficultés d’approvisionnement en eau potable jusqu’en 2045", a déclaré le ministre de l’Hydraulique.

En plus de la composante production, a ajouté M. Tchagba, il y aura une composante extension du réseau qui permettra d’envoyer de l’eau aux quartiers de Bouaké pas encore canalisés.

Bouaké et les localités environnantes ont connu, en mars 2018, une grave crise d’eau due à l’assèchement de la retenue d’eau de la Loka qui était passée d’un volume de 25 millions de mètres cubes à l’intervalle de 0 à 8.000 mètres cubes.

Face à la situation, le gouvernement avait pris des mesures urgentes et mobilisé les moyens nécessaires pour le renforcement de la production d’eau brute afin d’assurer la continuité du service d’eau potable pour soulager les populations.

Ces mesures d’urgences avaient permis de stabiliser la situation avec un niveau de production de 30.000 m3/jour comme avant la crise.

L’ultime solution pour résoudre durablement ce problème consiste à aller chercher l’eau brute dans le lac de Kossou à Béoumi pour la transporter jusqu’à la station de la Loka pour la traiter avant de la distribuer aux populations, signale-t-on.

(AIP)

bsp/kp
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment