Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

La défense de Lamine Diack réclame l’indulgence du tribunal

Publié le vendredi 19 juin 2020  |  RFI
Ancien
© Autre presse par DR
Ancien président del`IAAF Lamine Diack


La parole était à la défense, au dernier jour du procès de Lamine Diack, l’ex-président de l’IAAF, la fédération internationale d’athlétisme et ses 5 co-prévenus, poursuivis pour leur implication présumée dans un système de corruption sur fond de dopage russe. La défense de Lamine Diack a demandé la relaxe de toutes les accusations, dans une plaidoirie à deux voix.

Maître Ndiaye a d’abord tenté de démonter les 5 chefs d’accusation de corruption, blanchiment et abus de confiance… avec en préambule, une admission à minima : Lamine Diack a bien choisi de retarder les sanctions contre des athlètes russes soupçonnés de dopage, le temps de finaliser les contrats avec les sponsors russes.

Une erreur, une mauvaise décision, a admis son avocat, mais prise par un président obligé de choisir entre l’éthique et la santé financière de la fédération, et qui n’avait qu’un objectif : la survie de l’IAAF. Si la morale a été malmenée, pour autant, il n’y a pas eu pacte de corruption, selon Me Ndiaye, notamment faute de contrepartie.

Le financement russe des campagnes sénégalaises de 2012 ? Lamine Diack est revenu sur ses propos et il n’y a pas de preuves, a souligné l’avocat. Pour chacune des accusations, il a ainsi soutenu que Lamine Diack n’était pas au courant, pas impliqué ou en tous cas que le parquet n’avait pu l’établir avec certitude.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment