Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Célébration de la 20e édition de la journée mondiale du réfugié : Allocution de Leonidas Nkurunziza, Représentant Adjoint du HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, en Côte d’Ivoire à l’occasion de la Journée mondiale du réfugié

Publié le lundi 22 juin 2020  |  HCR
Célébration
© Abidjan.net par Donald
Célébration de la 20e édition de la journée mondiale du réfugié
La Côte d`ivoire a célébré la 20e édition de la journée mondiale du réfugié le samedi 20 juin 2020 à Abidjan


C’est pour moi un privilège et un honneur de prendre la parole ce matin, à l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, pour témoigner de la solidarité de la communauté internationale et de son engagement à protéger, assister et trouver des solutions durables à la situation de millions de personnes arrachées à leurs foyers, leurs pays du fait des crises, des violences, des guerres et des persécutions.

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureuse de vous accueillir dans les locaux du HCR pour la célébration de la Journée mondiale du réfugié 2020 dont le thème retenu cette année est « Chacun peut agir, chaque geste compte ». Je vous remercie particulièrement d`avoir répondu présent à notre invitation dans cette période difficile de pandémie qui touche chacun d`entre nous, cela témoigne de l`importance et la considération que vous accordez à l`esprit de la Journée.

Mesdames et Messieurs ;

Comme l’a rappelé le Haut-Commissaire dans sa récente déclaration à l’occasion de cette journée, nous célébrons cette année la Journée mondiale du réfugié dans un contexte de crise mondiale préoccupant. Nous sommes confrontés à un nombre record de personnes forcées de fuir leur foyer, alors que le monde fait face à la pandémie de la COVID-19, une maladie qui nous affecte encore tous fortement. La crise sanitaire a pris d’autres dimensions et beaucoup parmi les plus vulnérables dont les réfugiés et les déplacés font face à une pandémie de pauvreté.

Je voudrais à égard saluer et célébrer le courage des réfugiés et autres personnes relevant de notre mandat vivant ici en Côte d’Ivoire pour leur résilience face à cette crise sanitaire et économique.

Je voudrais également saluer les initiatives du gouvernement en faveur des réfugiés dont la plus récente est un don de 20 millions de FCFA en vivres et kits de protection à l`endroit des refugies dans ce contexte difficile.

Mesdames et Messieurs ;

Afin d’atteindre les objectifs du Pacte mondial sur les réfugiés, je voudrais plaider d’une part auprès du Gouvernement Ivoirien pour l’adoption de mesures fortes en vue de la protection des réfugiés et demandeurs d’asile. Il s’agit notamment de :

- L’adoption de la Loi sur l’asile : cette loi permettra à la Cote d’Ivoire de se conformer non seulement à ses engagements internationaux mais contribuera à renforcer les mécanismes de protection des réfugiés et demandeurs d’asile ;

- L’établissement des passeports biométriques au profit des réfugiés : L’accès à ces passeports est un élément crucial de la protection en ce qu’il garantit le droit fondamental à la liberté de mouvement et favorise la recherche de solutions durables dignes à tout refugié justifiant d’un motif légitime et de moyens suffisants pour voyager, sans toutefois ouvrir une brèche pour des mouvements irréguliers pouvant emporter des graves risques pour les concernés ;

- Le renforcement de la prise en compte des réfugiés et rapatriés dans les mécanismes nationaux tels que le Plan National de Développement (PND), le Projet Filets Sociaux Productifs et les programmes d’autonomisation.

Mesdames et Messieurs,

Cette célébration de la Journée Mondiale du réfugié, met certes à l’honneur les réfugiés et les rapatriés, mais je souhaiterai également mettre l’accent sur les personnes apatrides et/ou à risque d’apatridie qui constituent une autre catégorie de personnes relevant du mandat du HCR.

Ces personnes sans aucune nationalité, se retrouvent privées de droits humains fondamentaux tels que le droit à la santé, à l’éducation, à la propriété, ou encore à la liberté de circuler.

La Côte d’Ivoire en plus de son hospitalité légendaire est un pays phare en matière de lutte contre l’apatridie en Afrique de l’Ouest et sa volonté politique de faire face à ce problème s’est traduite par la ratification, le 3 octobre 2013, des deux conventions internationales de 1954 et 1961 sur l’apatridie. Elle a procédé en 2018 a la modification de la loi sur l’état civil, loi qui en son article 100, prévoit expressément la déclaration des naissances des réfugiés, elle a aussi prise une Circulaire relative à la délivrance de certificats de nationalité aux enfants trouvés en Côte d`Ivoire de parents inconnus a été adopte en Octobre 2019. Afin de lutter durablement contre ce déni de nationalité, la Cote d’Ivoire a adopté en janvier 2020 un Plan d’Action National pour l’éradication de l’apatridie sans oublier la réalisation d`une cartographie des personnes à risque d’apatridie.

Toutes ces actions permettront ainsi à des centaines de milliers de personnes de mener leur vie dans le respect des droits qui sont les leurs.

Mesdames et Messieurs, Honorables invités,

Nous avons tous une responsabilité à l’égard des personnes en quête de protection internationale que sont les réfugiés, les rapatriés, les demandeurs d’asile, les apatrides et les personnes à risque d’apatridie.

Ensemble, nous devons leur témoigner notre détermination à leur apporter une assistance capable d’améliorer leur vie de manière significative.

Il nous revient de faire du thème de cette année, « Chacun peut agir, Chaque geste compte » une réalité, en s`impliquant davantage dans la protection et en luttant contre les disparités et les inégalités économiques et sociales pour créer un monde radieux, et une existence meilleure pour les réfugiés.

Mesdames et Messieurs, Honorables invités,

Pour cette 20e édition de la Journée Mondiale du réfugié, je suis heureux d’annoncer que la Côte d’Ivoire est mise à l’honneur par sa jeunesse talentueuse et créative. En effet, le HCR a collaboré avec Twitter et l’artiste ivoirien O’Plérou, 22 ans, pour le lancement de l’émoji de la Journée mondiale 2020 du réfugié. L’émoji, qui représente deux mains liées ensemble en forme de cœur, symbolise la solidarité et la diversité.

Pour clore mon propos, je vous invite tout un chacun au strict respect des gestes barrières, qui constituent aujourd’hui, le seul moyen de lutter efficacement contre cette pandémie.

Je vous remercie de votre aimable attention.


M. Leonidas Nkurunziza.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment