Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Impact de la Covid-19 sur les Tpe et Pme : « 97% des Pme déclarent être touchées fortement… », révèle une étude de l’Agence Côte d’Ivoire Pme

Publié le lundi 22 juin 2020  |  Agence CI Pme
Impact
© Autre presse par DR
Impact de la Covid-19 sur les Tpe et Pme : « 97% des Pme déclarent être touchées fortement… », révèle une étude de l’Agence Côte d’Ivoire Pme


L’Agence Côte d’Ivoire Pme a restitué, le 19 juin 2020, à Abidjan-Plateau, une étude sur l’impact de la Covid-19 sur les Tpe et Pme ivoiriennes. Cette étude a été réalisée avec l’appui de l’Onu Femmes et du ministère de la Promotion des Pme.

Le Directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire Pme, Salimou Bamba a indiqué que l’impact de la Covid-19 sur les Tpe et Pme varie selon les entreprises d’un secteur à l’autre. « En termes de chiffre, les études nous démontrent que près de 60% des entreprises dans les différents secteurs ont été touchées. Le secteur de l’hôtellerie est touché à hauteur de 80% », a-t-il fait remarquer.

Abordant quelques enseignements et chiffres-clés de cette étude, il a soutenu qu’il est encore trop tôt pour mesurer pleinement les impacts de cette crise pour les Pme ivoiriennes. « 97% des Pme déclarent être touchées fortement par la crise actuelle. Elles sont regroupées en trois groupes de secteurs impactés, mais à des degrés divers », révèle l’étude. Le premier groupe, ce sont les secteurs du Btp de l’industrie Agro-alimentaire, d’autres Industries manufacturières, des services d’hôtellerie et de restauration. Le deuxième secteur concerne le transport, l’éducation et la santé et le troisième secteur touché est celui de l’agriculture vivrière, l’élevage, l’énergie et l’eau.

Il faut souligner que plus de huit Pme sur 10 affirment ressentir les effets de la crise sur leur chiffre d’affaires. « Plus de la moitié (57%) des Pme ont leurs activités à l’arrêt, 67% ont perdu des marchés et/ou des clients, 62% ont vu leur chiffre d’affaires baisser, 57% ont fermé leur entreprise et 52% ont licencié leur personnel », montre l’étude.

Poursuivant, M. Salimou Bamba a souligné que dans le cadre de la riposte contre la Covid-19, l’Etat ivoirien a mis en place un certain nombre d’instruments, notamment un fonds de soutien aux Pme d’un montant de 150 milliards de FCFA. Cependant, dira-t-il, le retour que nous avons des entreprises c’est que les critères d’éligibilité mis en place sont quelque peu difficiles.

Pour faciliter l’accès des Pme au Fonds, il a soutenu que l’Agence Côte d’Ivoire Pme travaille au sein des structures de fonds de soutien. « Aujourd’hui avec l’appui du ministre de la promotion des Pme et des bailleurs de fonds, nous nous apprêtons à mettre autour du fonds des structures d’accompagnement, des cabinets conseils qui vont aider les entreprises à monter leurs dossiers. Dans un futur très proche les structures qui ont des difficultés pourront bénéficier de l’appui de ces conseils. Au-delà de cela, les entreprises peuvent bénéficier des conseils des experts de l’Agence Côte d’Ivoire Pme », a rassuré le Dg de l’Agence Côte d’Ivoire Pme Salimou Bamba.

Rappelons que pour aider les Pme à faire face à l’impact de la Covid-19, le Gouvernement a mis en place différents fonds de soutien au secteur privé, d’un montant global de 350 milliards de F CFA répartis dont 100 milliards F CFA pour le Fonds de soutien aux grandes entreprises (Fsge); 150 milliards F CFA pour le Fonds de soutien aux Pme (Fspme Covid-19); 100 milliards F CFA pour le Fonds d’appui du secteur informel (Fasi).

Du fait de la crise sanitaire, l’étude montre que 55% des Pme ont subi une situation de cessation temporaire depuis le début de crise ; 88% ont ressenti les effets de la crise sur leur chiffre d’affaires et 98% des Pme ont été touchées négativement par la crise sanitaire. Cette crise sanitaire a entraîné le chômage et le licenciement de 38% de femmes contre 31% d’hommes.

Selon Mme Antonia Ngabala-Sodonon, Représentante Résidente Onu Femmes, sa structure a apporté son soutien à cette étude pour une prise en compte de la dimension genre. Et cela pour faire ressortir les défis communs, les priorités et les besoins spécifiques à la fois par les Pme dirigées par les femmes que celles dirigées par les hommes. « Sans une réponse délibérément sexospécifique, la crise Covid-19 risque de réduire à néant les progrès réalisés en matière d’inclusion financière des femmes et d’accès à la protection sociale, limitant ainsi la capacité des femmes à subvenir à leur besoin et à ceux de leur famille », a alerté Mme Ngabala-Sodonon.

Se référant à l’enquête menée auprès des femmes dans le cadre de cette étude dans les Pme, elle a souligné que ces dernières disposent de moins de ressources. Et de rappeler que dans le monde les femmes gagnent en moyenne 20% de moins que les hommes pour un travail de valeur égale. Poursuivant, elle a indiqué que les femmes entrepreneures en Côte d’Ivoire sont moins nombreuses à accéder au système bancaire.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment