Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Rebondissement des marchés toujours tributaires des annonces de la FED

Publié le mardi 23 juin 2020  |  AIP
Economie
© Abidjan.net par Serges T
Economie : le siège de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) à Abidjan
Mercredi 9 avril 2014. Abidjan. Plateau


Abidjan - Les marchés ont rebondi au cours sur la période du 15 au 19 juin 2020, rassurés par l’action de la Federal Reserve (FED) après le retour des inquiétudes liées à une hausse des nouvelles contaminations au coronavirus constatée une semaine plus tôt, rapporte une note hebdomadaire de marché publiée par la bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Dans les pays développés, les marchés financiers restent ainsi suspendus à la moindre annonce de la FED, dont les déclarations au cours de la semaine écoulée, ont permis de ramener le calme sur les principales places boursières mondiales. En effet, la banque centrale américaine a lancé son programme de soutien aux entreprises nationales composé principalement de crédits, d’un montant total de 600 milliards de dollars, accordés aux entreprises de moins de 15 000 employés.

Par ailleurs, le rebond des ventes au détail au cours du mois de mai a également permis de booster la confiance des investisseurs avec une hausse de 17,7 %, contre 8,4 % attendue par le consensus. L’on notera que cette évolution positive a été tirée par le secteur de la restauration dont les ventes ont augmenté de 29 % sur la période, contre une lourde chute de 40 % en avril, illustrant le redémarrage des activités commerciales suite à la relaxe des mesures de confinement dans le pays.

Le mouvement d’assouplissement des mesures de distanciation sociale est également en bonne marche en Europe où les économies ont particulièrement souffert de la période de confinement, comme en témoignent les anticipations de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) quant à l’évolution de la croissance en France. Ainsi l’INSEE s’attend à une chute de 17% du Produit intérieur brut (PIB) français au cours du 2ème trimestre et de 8% sur l’ensemble de l’année 2020.

Du côté des bourses mondiales, les performances restent grandement influencées par les annonces de la FED. Ainsi, malgré la flambée des nouvelles contaminations au COVID-19 constatée aux Etats-Unis et en Chine, les indices boursiers ont globalement enregistré de bonnes performances sur la semaine.

kkf/kp
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment