Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Fin de l’audition devant la chambre d’Appel des parties au procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Publié le mercredi 24 juin 2020  |  AIP


Abidjan – Les parties au procès d’appel de Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont terminé leurs plaidoiries, ce mercredi, devant les juges de la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) pour la confirmation ou non de l’acquittement des acquittés.

Pour l’avocat de l’accusation, Me Brady Helen, il faut ordonner un nouveau procès devant une autre chambre, en organisant, une fois de plus, une autre audience de confirmation des charges et si possible l’écoute des témoins.

Selon elle, l’acquittement prononcé par la majorité des juges de la chambre préliminaire a été rendu sur la base d’erreurs de procédures. "La gravité et la nature des erreurs sont évidentes et doivent amener les juges à déclarer un procès entaché de vice et par conséquent annuler les charges pour laisser la place à un nouveau procès", a-t-elle dit.

Une nouvelle procédure à l’encontre des acquittés est nécessaire pour rétablir la justice pour les victimes, a indiqué la représentante des victimes, Me Massida Paolina. Pour elle, les victimes craignent d'être intimidées et perdre leur droit à la justice au cas ou les acquittés regagnent leur pays pour occuper des responsabilités politiques.

Les acquittés ont, également, droit à une vie sans peur et voir leur honneur sauve, a indiqué le conseil de Blé Goudé, Me Knoops Geert-Jan. La justice n’est pas synonyme de condamnation des prévenus, selon l'avocat de M.Gbagbo, Me Jacobs Dov, pour qui prononcer un procès entaché d’erreurs judiciaires serait une manière d’ordonner un nouveau procès, une tentative d’amender le mémoire d’appel qui sous-tend ce procès.

Selon Me Altit, la demande de la Procureur de la CPI est irréalisable dans ce cas d’espèce, vu qu' aucuns facteurs externes n’ont entravé le bon déroulé de procès devant la chambre préliminaire. "Les juges de cette chambre ont accompli un travail exemplaire", a-t-il dit.

" Le Procureur semble vouloir obtenir un blanc seing pour sauver sa face, après une enquête bâclée, des preuves faibles et un narratif léger", a affirmé Me Altit. Pour lui, c’est l’acquittement qui est le scandale selon la Procureure, " qui veut effacer les lacunes de son dossier bâclé », a-t-il déclaré.

Le verdict des juges de la Chambre d'Appel est attendu incessamment par toutes les parties au procès.


nmfa/kam
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment