Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le préfet de Séguéla met en garde ceux qui bafouent l’autorité des chefs de village

Publié le jeudi 25 juin 2020  |  AIP


Séguéla - Le préfet de la région du Worodougou, préfet du département de Séguéla, Diarrassouba Karim, a menacé mercredi, d’intenter des procès aux individus qui ne respectent pas l’autorité des chefs de village qui sont ses collaborateurs sur le terrain.

«Tous ceux qui vont agresser nos chefs de village, tous ceux qui vont leur manquer de respect dans l’exercice de leurs fonctions seront poursuivis devant le juge», a déclaré M. Diarrassouba qui a promis de transmettre une copie de l’arrêté pris à cet effet au procureur de la République pour qu’il puisse s’autosaisir, en cas de besoin.

L’autorité des chefs de villages de Séguéla, constate-t-on, est mis de plus en plus à mal dans certaines localités où des habitants foulent au pied les us et coutumes.

«Les chefs doivent être protégés et l’administration va faire sa part. Quand on n’est pas d’accord avec le chef, on ne l’agresse pas. Nous n’allons pas tolérer cela parce que le chef représente l’Etat dans le village. Lorsque vous agressez le chef, c’est l’Etat, c’est le sous-préfet, c’est le préfet que vous agressez », a-t-il ajouté.

Créé par la loi n° 69-241 du 9 juin 1969 et réorganisé par la loi n° 79-409 du 21 mai 1979, le département de Séguéla compte 158 villages et est le chef-lieu de la région du Worodougou.


kkp/kam
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment