Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les problèmes de chefferie, un frein au développement local à Séguéla (préfet)

Publié le jeudi 25 juin 2020  |  AIP


Séguéla – Les problèmes de chefferie, assez récurrents dans le département de Séguéla, constituent un frein au développement de certains villages, a affirmé le préfet Diarrassouba Karim lors de la cérémonie d’’intronisation du chef de village de Séguéla, Diomandé Nama.

« Le développement de certaines localités est mis à mal parce qu’il y a des problèmes de chefferie, parce que des clans ne peuvent pas s’entendre pour qu’on puisse, soit électrifier le village, soit construire un ouvrage d’intérêt collectif comme une école ou un centre de santé. (…) Parfois même, les agents sont chassés parce qu’ils sont allés chez l’autre chef. Tout cela met notre zone en retard », a indiqué, mercredi, le préfet, estimant que ces problèmes de chefferie ne trouveront leur solution que dans le strict respect des us et coutumes.

Le département de Séguéla qui compte 158 villages, fait face à une multiplicité de conflits liés à la chefferie soit villageoise, soit cantonale.

« La stabilité, la paix dans nos contrées, le développement de façon générale part de la résolution de cette équation. Si les problèmes de chefferie sont bien réglés, vous verrez que nos cités seront apaisées », espère Diarrassouba Karim.

Un séminaire, prévu pour bientôt, permettra d’adopter des résolutions pour régler ces problèmes de chefferie.


Kkp/kp
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment