Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Plus de 3,616 milliards F CFA pour adresser en urgence le problème d’eau potable dans le Hambol et la Bagoué

Publié le lundi 29 juin 2020  |  AIP


Boundiali - Un projet de plus de 3,616 milliards F CFA a été mis en place pour adresser en urgence le problème d’eau potable dans les régions du Hambol et de la Bagoué.

A cet effet, le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, a conduit une mission du 25 au 27 juin 2020 successivement à Dabakala, Katiola, Niakara, Tengrela et Boundiali pour l’installation d’Unités compactes dégremond (UCD) en vue de renforcer et garantir la capacité de la fourniture d’eau potable et mettre fin à la corvée des femmes.

Les UCD sont des unités de traitement d’eau potable pré-fabriquées par l’entreprise internationale Suez et posées par l’entreprise Franzetti. Elles traitent les eaux brutes de sorte à produire 100 m3/h. Selon le ministre, chaque UCD produit en moyenne 2000 m3/jour, ce qui permettra aux populations de ces localités de disposer d’eau potable 24h/24h.

Dans la localité de Dabakala, jeudi 25 juin, le ministre Tchagba a lancé les travaux de l’UCD, d’un coût de 394.160.483 F CFA pour renforcer la production d’eau produite par jour par l’ancienne station, soit de 2000 m3/j à 2.660 m3/j, en vue d’alimenter une population locale estimée à 66.581 habitants.

A Katiola, l’installation de l’UCD, d’un coût de 552.689.627 F CFA, viendra augmenter la capacité de production en eau qui était de 2200 m3/j à 4.200 m3/j pour soulager totalement une population estimée à 67.680 habitants.

Quant à Niakara, l’UCD coûtera 442.940.853 F CFA et viendra combler le déficit en eau de 72% avec une production de 2000 m3/j. Cette capacité connaîtra une hausse de 500 m3/j pour atteindre une production quotidienne de 2500 m3. Ce qui permettra la poursuite de la continuité du service 24/24 h pour cette population estimée à 35.611 habitants, a fait savoir le ministre lors du lancement des travaux vendredi.

Dans la Bagoué, les dispositions ont été plus renforcées à cause du nombre élevé des populations à alimenter en eau potable.

A Tengrela, deux UCD d’un coût de 1,222 milliards F CFA avec une production de 4.000 m3/jour viendront s’ajouter au 850 m3/jour produit par l’ancienne station. Ce qui fera passer la production d’eau potable de Tengrela à 4.850 m3/jour pour la continuité du service pour toute la population 24/24H en vue de la satisfaction e la population estimée à 47.891 habitants.

A Boundiali, deux UDC également d’un coût de 1,005 milliards F CFA ont été installées avec une production de 4.000 m3/jour pour renforcer la production de 2.800 m3/jour de l’ancienne station. Ce qui fera passer la production d’eau potable de Boundiali passera à 6.800 m3/jour pour couvrir le déficit d’eau de 53%.

Toutes ces localités parcourues avaient un déficit chronique et sévère en matière d'eau potable qui variaient entre 80% et 53% selon la ville.

Le ministre de l’Hydraulique a promis que la fin de l’ensemble des travaux d’installation desdites unités est prévue en début septembre 2020 pour le grand bonheur des populations.

Au total, 40 unités compactes de traitement d’eau potable sont en train d’être posées dans 32 villes de la Côte d’Ivoire, pour un coût total 45 milliards F CFA.


bsp/kam
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment