Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Une femme soupçonnée d’adultère et son présumé amant interpellés à Minignan

Publié le mardi 30 juin 2020  |  AIP


Minignan - Le commissariat de police de Minignan a interpellé dimanche une dame et son présumé amant pris en flagrant délit d’adultère.

L’époux cocu, un instituteur, a alerté les éléments des forces de sécurité, après avoir découvert sa conjointe au domicile d’un jeune homme, la trentaine, carreleur de métier, suspectés de partager des moments intimes ensemble.

Après 12 ans de mariage soldé par un enfant, l’enseignant et son épouse ne filent plus le parfait amour. Ainsi, le couple fait chambre à part dans une trois pièces dans un quartier de la ville de Minignan.

C’est dans cette ambiance de désamour et sous fond d’antécédent d’adultère de la femme que l’époux va soupçonner une récidive. Il tend les oreilles et finit par apprendre qu’un jeune carreleur, dans les environs de la résidence familiale, "réchauffe régulièrement les nuits de la dame qui rechigne, entre temps, à accepter une séparation.

Dimanche, aux environs de 23H, ayant constaté l’absence de son épouse, il se déporte devant la chambre de ce dernier, cognant en vain la porte avant de se résoudre à joindre au téléphone le commissariat.

L'officier de permanence, après s'être rassuré qu'il s'agissait bien de l'épouse de l'intéressé, se rend sur les lieux avec des éléments et constate la présence effective de la dame. Le présumé amant et elle sont interpellés et conduits au poste où ils sont gardés à vue pour adultère concernant la femme et complicité d’adultère pour le jeune homme.

Le mari cocu a fait part de son affliction, mais dit ne réclamer rien d’autre que le divorce.

La loi pénale ivoirienne punit l'adultère. L’article 456 du code pénal dispose que : « Sont punis d’un emprisonnement de deux mois à un an, la femme convaincue d’adultère, ainsi que son complice ».

Il en de même pour le mari qui commet le délit. "Est puni de la même peine, le mari qui, dans la maison conjugale, commet un adultèr, ou qui, hors de la maison conjugale, a des relations sexuelles habituelles avec une femme autre que son épouse".

kd/kg/kp
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment