Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Conclave Udpci / Laurent Tchagba SG : « Nous ne sommes pas venus pour un congrès destituer Mabri (...) Il doit prendre sa place de 2 ème vice président Rhdp »

Publié le mercredi 8 juillet 2020  |  L’intelligent d’Abidjan


Dans son adresse d’ouverture au conclave organisé par les cadres, élus et militants RHDP issus de l’UDPCI le samedi 4 juillet 2020  à  la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, le ministre Tchagba Laurent, Secrétaire Général du parti a dit :
 «  Vous savez, il n’est pas intéressant que nous soyons dans un mouvement, dans une famille  que nous soyons, tout le temps, suspectés. Vous qui êtes à la base, qui travaillez dans les comités de base, dans les sections,  dans les coordinations régionales, des structures de la direction exécutive, il n’est pas normal  de pouvoir être dans la position des personnes suspectées. Mais, nous devons être des personnes respectées et crédibles qui doivent apporter leurs concours avec sincérité et honnêteté pour la réussite des missions du RHDP. Dont la plus importante est de prendre notre part à l’organisation de l’élection présidentielle  du 31octobre 2020. Pour que notre candidat puisse être en pôle position ». 
 
Situant l’objectif principal de ces assises, le ministre Tchagba , superviseur général de ce conclave  a indiqué que ce rassemblement  n’est rien d’autre que  l’affirmation  de leur  appartenance au RHDP  et de leur soutien sans réserve à la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly  à l’élection présidentielle du 31 octobre , cela conformément à la décision  du conseil politique en date du 12 mars  2020 . «  Que cela soit désormais clair  pour tous », a-t-il déclaré. Et  le ministre Tchagba Laurent de clarifier ceci : « Ici, nous ne sommes pas venus  pour un congrès pour destituer Mabri . Nous ne sommes pas venus pour organiser une Assemblée Générale pour dégager Mabri . Mais, nous sommes venus à ce conclave  pour que l'opinion nationale  et internationale  sache  que  nous sommes des cadres, des militants. Nous avons pris l’engagement d’être au RHDP. Nous sommes des membres-fondateurs, et pour cela, nous devons venir ici dans le cadre de ce conclave, prendre notre position. Et l’exprimer de manière claire  à qui veut l’entendre.  Pour ne pas que des gens qui sont  tapis dans l’ombre qui veulent  nuire à leurs camarades parce qu’ils veulent toujours mener des combats en utilisant  des  gens comme leurs Sofa,  pour que les choses soient claires et définitives  désormais.    Il a rappelé les différentes démarches menées par les uns et les autres pour  ramener la cohésion et la  sérénité au sein de la famille Houphouetiste. «  Le président de la République a reçu le 1er mai 2020, le président Abdallah Albert Toikeusse Mabri . De cette rencontre et selon le rapport qu’il nous a fait, le président Mabri a affirmé son engagement à demeurer au RHDP et a pris acte de la désignation du premier ministre Amadou Gon Coulibaly en qualité  de candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 .( …) Le fait de réaffirmer son appartenance et de  prendre acte de la candidature d’Amadou Gon Coulibaly signifiait simplement accepter ce choix et prendre l’engagement d’en faire la promotion auprès de tous les militants et sympathisants »,  a-t-il  révélé  . Toutefois, il a indiqué que l’ensemble des cadres, élus  et militants du parti arc-en-ciel continueront  à tout mettre en œuvre  pour convaincre le président de l’UDPCI à venir prendre sa place de 2e vice-président du RHDP. Car, a-t-il dit « Nous pensons que notre président à beaucoup œuvré pour la nation. Notre président a beaucoup fait pour le RHDP. Notre président a beaucoup fait pour que la Côte d’Ivoire  puisse aller de l’avant aux côtés d’Alassane Ouattara.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment