Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Factures d’électricité-La CIE formelle : “Aucune pénalité n’a été appliquée sur des factures dont la date limite a été reportée par l’Etat”

Publié le vendredi 10 juillet 2020  |  L’intelligent d’Abidjan
Agents
© Autre presse par DR
Agents de la Compagnie ivoirienne de l’électricité (CIE)


La compagnie en charge de la commercialisation de l’électricité en Côte d’Ivoire a produit un communiqué dont nous avons reçu copie, le mercredi 8 juillet 2020.
La CIE explique, dans ce communiqué qu’il est matériellement impossible d’appliquer des pénalités dont les dates limites ne sont pas encore arrivées à expiration : "Dans le cadre des mesures sociales du gouvernement pour soutenir les populations face à la pandémie de la COVID-19, il avait été décidé par le gouvernement au titre des factures d’électricité:

1. De la prise en charge par l’État de Côte d’Ivoire des factures des mois de mars et d’avril 2020 pour l’ensemble des clients abonnés au tarif social qui sont en mode post-payé.

2. De l’octroi de crédit d’énergie gratuit pour les clients abonnés au tarif social qui sont en mode prépayé.

3. Du report des dates limites des factures des mois de mars et avril 2020 pour l’ensemble des ménages respectivement au 15 juillet et au 17 Août 2020; sans application de pénalité de retard sur lesdites factures et sans possibilité de suspension de la fourniture d’électricité pour cause d’impayé.
Depuis quelques semaines, nous constatons des publications sur les réseaux sociaux faisant état d’application de pénalités sur les factures dont la date limite avait été reportée par l’État de Côte d’Ivoire.

Suite à la prise en charge des publications enregistrées par nos services, il ressort les points suivants :
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment