Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’Unesco regrette la décision des autorités turques de modifier le statut de Sainte Sophie a Istanbul

Publié le dimanche 12 juillet 2020  |  AIP


Abidjan- La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, regrette vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, de modifier le statut de Sainte Sophie, à Istanbul.

Elle a fait part de cette préoccupation vendredi soir à l’ambassadeur de Turquie auprès de l’UNESCO.

Selon le site d'information de l'ONU, la presse à indiqué qu' un tribunal turc a retiré le statut de musée dont bénéficiait le monument depuis 1934. Dans la foulée, le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé l’ouverture de l’ex-basilique byzantine aux prières musulmanes.

"Sainte Sophie est un chef d’œuvre architectural et un témoignage unique de la rencontre de l’Europe et de l’Asie au cours des siècles. Son statut de musée reflète l’universalité de son héritage et en fait un puissant symbole de dialogue", a déclaré Mme Azoulay dans un communiqué de presse.

Selon elle, la décision annoncée vendredi soulève la question de l’impact du changement de statut sur la valeur universelle du bien. Ainsi, un État doit veiller à ce qu’aucune modification ne porte atteinte à la valeur exceptionnelle universelle d’un bien inscrit sur son territoire. Toute modification en ce sens doit faire l’objet d’une notification préalable à l’UNESCO et, le cas échéant, d’un examen par le Comité du Patrimoine mondial, a-t-elle souligné.

Elle appelle donc les autorités turques à ouvrir le dialogue sans délai, afin d’éviter un recul sur l’universalité de ce patrimoine exceptionnel dont l’état de conservation sera examiné par le Comité du Patrimoine mondial à sa prochaine session.

sdaf/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment