Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Décès de Seydou Elimane Diarra : La Côte d’Ivoire perd un acteur de 1er plan de son histoire politique

Publié le lundi 20 juillet 2020  |  Fraternité Matin
Haute
© Abidjan.net par Marc Innocent
Haute autorité pour la bonne Gouvernance: l`Institution accueille deux nouveaux membres
Vendredi 5 Juin 2015. Abidjan. Messieurs Moussa Koné, Magistrat hors hiérarchie, ancien président de la cour des Comptes de la Cour Suprême et Boniface Ouraga Obou, Professeur d`Université, ancien conseiller au Conseil Constitutionnel, ont prêté serment devant la Cour du Conseil Constitutionnel en tant que nouveau membres de la haute autorité pour la bonne gouvernance. MM. Seydou Diarra (photo), président de ladite institution et  René Aphing-Kouassi, président de la Cour Suprême étaient présents.


Seydou Elimane Diarra est décédé à Abidjan, ce dimanche 19 juillet 2020, à 87 ans, a annoncé la télévision publique nationale dans son journal télévisé de 20 heures. Il a été Premier Ministre de décembre 1999 à octobre 2000, sous la transition militaire, puis de février 2003 à décembre 2005. Seydou Diarra est né le 23 novembre 1933 à Katiola.

Formation

Seydou Diarra est originaire du nord de la Côte d’Ivoire et musulman. Boursier de la République française, il a étudié à La Rochelle puis obtenu un diplôme d’ingénieur agronome de l’École nationale supérieure agronomique de Montpellier.

Carrière politique

Fonctionnaire au ministère de l’Agriculture, il est arrêté comme « agitateur » en 1963 et emprisonné deux ans. Il est ensuite réhabilité, et devient directeur commercial de la Caistab. Il est nommé ambassadeur au Brésil (1970-1977), puis dans plusieurs pays européens jusqu’en 1985. Il refuse un portefeuille ministériel en 1985 et prend la direction de la SACO, entreprise de transformation du cacao. Il est président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire.

Premier ministre de la transition militaire (2000)

Robert Guéï le nomme premier ministre après le coup d’État du 24 décembre 1999 contre Henri Konan Bédié. Il propose à Guéï un gouvernement formé de membres provenant du RDR, du FPI et d’autres partis, mais écarte le PDCI au pouvoir depuis 39 ans. Lorsque Laurent Gbagbo remporte l’élection présidentielle, il refuse de rester à son poste.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment