Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Développement Durable : le gouvernement ivoirien et ses partenaires techniques réfléchissent sur un nouveau cadre de collaboration

Publié le mercredi 29 juillet 2020  |  Abidjan.net
Développement
© Abidjan.net par CK
Développement Durable : le gouvernement ivoirien et ses partenaires techniques réfléchissent sur un nouveau cadre de collaboration
Mardi 28 juillet 2020. Abidjan. La ministre du Plan et du Développement a présidée une réunion de consultation stratégique entre le Gouvernement, l`Équipe Pays des Nations Unies et les différentes parties prenantes, d`un processus devant conduire à la signature d`un nouveau Cadre de Coopération pour le Développement Durable (CCDD) pour la période 2021-2025 ce mardi 28 juillet 2020, à l`hôtel Pullman, à Abidjan-Plateau.Photo : La ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé.


La ministre du Plan et du Développement a présidé, ce mardi 28 juillet 2020, à l’hôtel Pullman, à Abidjan-Plateau, une réunion de consultation stratégique entre le Gouvernement, l’Equipe Pays des Nations Unies et les différentes parties prenantes, d’un processus. Ce processus doit conduire à la signature d’un nouveau Cadre de Coopération pour le Développement Durable (CCDD) pour la période 2021-2025.

Cette consultation visait d’une part, à présenter les résultats du Bilan Commun de Pays (BCP) effectué par l’équipe du Système des Nations Unies pour le Développement (SNUD); et d’autre part, à recueillir les avis des différents partenaires sur les opportunités et les défis majeurs identifiés ainsi que les domaines dans lesquels le système dispose d’avantages comparatifs pour mieux accompagner la Côte d’Ivoire dans sa trajectoire de développement durable.

La ministre Kaba Nialé a, dans son discours d’ouverture a dit l’importance accordée par le gouvernement à la planification stratégique. Elle en veut pour preuve son positionnement au cœur du processus de développement. "les PND 2012-2015 et 2016-2020 ont permis de consolider un cadre opératoire mobilisant les ressources humaines, financières et matérielles à travers l’organisation systématique des efforts concertés" a-t-elle soutenu. Pour la ministre du Plan et du Développement, la justesse de l’action gouvernementale et la complémentarité des interventions des partenaires au développement ont été des atouts précieux à la mise en œuvre efficace de ces plans. Au nombre des performances réalisées par la Côte d’Ivoire grâce à la mise en œuvre des PND, Mme Kaba Nialé a indiqué l’amélioration des conditions de vie des populations à travers notamment un meilleur accès à l’éducation, l’électricité, l’eau potable et aux soins de santé. " À titre illustratif, le taux d’accès à l’électricité est passé de 72 % en 2011 à 93,84 % en 2019. Quant à la proportion de la population ayant accès à une source d’eau potable, elle est passée de 79 % en 2015 à 84 % en 2019 et le taux brut de scolarisation au primaire a dépassé la barre des 100 % " a expliqué la ministre en charge du Plan et du Développement.

Ces résultats atteints grâce au concours fort apprécié de l’ensemble des Agences du Système des Nations Unies qui appuient la Côte d’Ivoire dans le cadre de la réalisation des Objectifs de Développement Durable nécessitent un bilan, d’où la tenue de cette concertation.

Aux dires de la ministre Kaba Nialé, malgré les résultats probants enregistrés au cours de la dernière décennie, tels que rappelés plus haut, des défis résiduels subsistent. Il s’agit notamment de la situation des populations vivant dans l’extrême pauvreté dans les zones urbaines, des personnes vivant avec le VIH-SIDA, des personnes en situation de handicap et des migrants et populations à risque d’apatridie.

Philippe Poinsot, coordonnateur du Snud en Côte d’Ivoire, a quant à lui indiqué que son institution souhaite mettre au cœur des activités du prochain Cadre de coopération pour le développement durable (Ccdd), le renforcement de l’inclusion du processus de développement. Ainsi, pour le prochain Cdd, le Snud compte prioriser le développement du capital humain et une accélération de la transformation structurelle de l’économie à travers une dynamisation des secteurs porteurs de la croissance.

Cyprien K.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment