Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Lancement à Abidjan de l’opération «vacances sécurisées 5» avec 5000 soldats pour lutter contre la criminalité

Publié le mercredi 29 juillet 2020  |  APA
Police
© CICG-Côte d’Ivoire par Dr
Police Nationale : le ministre Vagondo Diomandé distingue 301 agents pour travail bien fait
Abidjan, le 19 décembre 2019 – Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé, a procédé, le lundi 16 décembre 2019 à Abidjan, à la décoration de 301 agents de la Police nationale, dont 54 femmes, en reconnaissance de leur labeur au service de la Police nationale et de l’Etat de Côte d’Ivoire.


Le ministre ivoirien de la Sécurité et de la protection civile, le Général de corps d'armée, Vagondo Diomandé, a lancé officiellement mercredi au stade de Williamsville dans la commune d'Adjamé au centre d'Abidjan, une opération dénommée « Vacances sécurisées » impliquant environ 5000 soldats pour lutter contre la criminalité, a constaté APA sur place.

« C'est une opération qui voit la participation de toutes les forces de sécurité pour que chacun puisse passer des vacances en paix. Les forces de sécurité et les populations doivent former un binôme de complicité », a estimé le Général Vagondo se félicitant du bilan de « Épervier 5», une autre opération de sécurité lancée en septembre dernier et qui s'est achevée ce jour.

« Je voudrais engager les forces de sécurité au respect strict des droits humains lors de cette opération », a insisté le Général Vagondo. Dans la foulée, il a appelé également les populations au strict respect des mesures barrières contre la Covid-19 édictées par les autorités ivoiriennes.

Avant lui, le directeur général de la police, l'Inspecteur général de police Youssouf Kouyaté, a expliqué que l'opération « Vacances sécurisées 5» visent plusieurs objectifs dont la protection des personnes et des biens, la lutte contre le phénomène des enfants en conflit avec la loi dit « enfants-microbes», la lutte contre la criminalité, la lutte contre le terrorisme et la lutte contre le trafic de stupéfiants.

« Chers collaborateurs, je vous invite à travailler avec abnégation», a conseillé l'Inspecteur général de police souhaitant un partage de renseignements entre les forces de sécurité et les populations.

« A Adjamé où transitent environ deux à trois millions de personnes par jour, nous avons plus que jamais besoin d'être renforcés en matière de sécurité », a indiqué pour sa part, Yaya Bakayoko, le représentant du maire de cette commune exhortant à son tour, les populations à « collaborer» avec les forces de sécurité.

LB/ls/APA
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment