Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Tabaski 2020: les musulmans ont prié pour la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire

Publié le samedi 1 aout 2020  |  AIP


Abidjan, Les musulmans de Grand-Bassam, Daoukro, Alépé, Niakara, Tiassalé et Kong ont prié vendredi 31 juillet 2020, pour la paix et la cohésion sociale en Côte d'Ivoire, lors de la célébration de la fête de la Tabaski.

A Niakara, les fidèles rassemblés à la mosquée centrale de la ville, ont été exhortés être des artisans de la cohésion et de la paix. L'imam de la grande mosquée Masjid Al Fatah, Mahaman Cissé, a invité les fidèles musulmans de la ville à rechercher le paradis par des actes et autres actions bénéfiques à la communauté et à la Côte d'Ivoire en général. " Prions toujours pour la cohésion, la justice et la paix dans notre pays ", a-t-il insisté.

L'imam Koné Yaya, qui a officié pour la grande prière de la Tabaski au stade de la Safco de Tiassalé, a prié pour la cohésion sociale et pour celle de la cellule familiale. Selon lui, plus qu'une grande célébration festive en islam, l'Aïd el Kebir symbolise l'expression de la cohésion de la cellule familiale.

"Cet acte symbolise la soumission et la foi d'Abraham en Dieu créateur qui lui a donné un enfant qu'il veut récupérer. En outre, il symbolise le respect d'Abraham pour son épouse lorsqu'il demande son avis sur l'acte d'immolation, mais aussi la soumission de l'épouse vis à vis de son époux lorsqu'elle accepte l'acte d'immolation de son fils unique. Enfin, le sacrifice d'Abraham symbolise, l'obéissance de l'enfant à son père lorsqu'il accepte de se laisser immoler", a-t-il expliqué.

Les musulmans de Grand-Bassam, principalement ceux de la mosquée Fatimazara dirigée par l'imam Moussa Drame, ont célébré la fête de la Tabaski dans la joie et la piété, en présence des représentants des autorités administratives politiques et traditionnelles de la ville.

"Cette fête est sacrée parce qu'elle est tombée un vendredi, jour saint et sacré c'est donc une double bénédiction en ce sens. C'est pour quoi en cette année électorale, nous prions pour la paix, la réconciliation et pour la cohésion sociale. Le passé doit nous servir pour construire le futur », a dit l'imam Moussa Dramé, dans son sermon.

Le préfet de région de l’Iffou, Aka Sonoh Julie a appelé au strict respect des enseignements divins et à la discipline dans les lieux saints. Il a aussi exhorté les populations de la région de l'Iffou à prendre part aux élections présidentielles dans de meilleures conditions, lors de la prière de la fête de la Tabaski, dans la cours de la grande mosquée de Daoukro.

L’imam de la grande mosquée d’Alépé, Noah Konaté, a invité les acteurs politiques ivoiriens à une réconciliation vraie et totale, lors de la prière de la célébration de la Tabaski.

" Puisse Allah apaiser les cœurs de nos hommes politiques pour des échéances électorales sans accrocs ”, a dit le guide religieux dans sa prêche. Aux fidèles, il a demandé de cultiver les valeurs morales enseignées par le prophète Mahomet que sont l’amour du prochain, le pardon, la paix, la solidarité et bien d’autres pour une Côte d’Ivoire paisible.

Le préfet de Kong, Soumahoro Soualiho, a invité les musulmans au vivre ensemble et à poser des actes de paix pour le bonheur de toute la population du département. L'imam de la grande mosquée, Sanogo Imbassou, a dit qu’il va poursuivre la sensibilisation auprès de ses fidèles pour la paix et la stabilité pendant et après les élections présidentielles à venir.

(AIP)

Jbm/kd/ko/ca/ayn/kkiv/ena/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment