Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les acteurs du Sud-Comoé en formation sur la cohésion et sécurité électorale à Grand-Bassam

Publié le lundi 3 aout 2020  |  AIP


Le représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Dr Kama Tapé Bérenger, a exhorté, le lundi 03 août 2020, à Grand-Bassam, les forces de sécurité et la société civile de la région du Sud-Comoé, à être attentifs aux enseignements qui leur seront dispensés sur la cohésion et la sécurité électorale pour une meilleure sécurisation de l’élection présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

«Chers collaborateurs de la police et de la gendarmerie, notre plus grand challenge en 2020 est la sécurisation des élections présidentielles d’octobre. Certes, la crise sanitaire liée à la covid-19 nous a durement éprouvés en mobilisant nos énergies mais nous devons poursuivre les efforts pour assurer la sécurisation des élections », a déclaré Dr Kama.

Il a rappelé la promesse du Président Alassane Ouattara, faite à la communauté nationale et internationale, dans son adresse à la nation du 31 décembre 2019, de garantir le bon déroulement des élections à venir.

"Cette promesse nous engage tous. Il nous appartient donc de mettre tout en œuvre pour permettre que ce scrutin se déroule dans la quiétude. Je sais pouvoir compter sur votre détermination pour relever ce défi », a-t-il soutenu.

Il s’exprimait à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation dénommé « la paix par moi », organisé par le regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH), en collaboration avec la fondation Konrad Adenauer (KAS) et l’Union Européenne (UE).

Cette formation qui a débuté lundi 03 aout 2020 à Grand-Bassam et qui prendra fin mercredi, a pour but de faciliter l’échange entre les forces de sécurité et les populations dans les différentes localités afin d’éviter les violences et les violations des droits de l’homme pendant la période électorale.

Cette formation touche 75 agents et officiers de police et de gendarmerie et 28 civiles des localités de Grand-Bassam, Bonoua et Aboisso.

(AIP)

sdaf/fmo
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment