Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Blé Goudé et Guillaume Soro s’indignent de leur radiation de la liste électorale provisoire

Publié le mercredi 5 aout 2020  |  AIP


Abidjan - Le leader du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Blé Goudé et le premier responsable du Générations des peuples solidaires (GPS), Guillaume Soro s’indignent de leur radiation de la liste électorale provisoire.

Lors d’un point de presse, mardi 04 août 2020 à Abidjan, le secrétaire général du COJEP, Patric Saraka, a demandé la réintégration de leur leader sur la liste. "Le COJEP usera de toutes les voies de recours légales et démocratiques pour rétablir son premier responsable dans ses droits", a-t-il dit.

La justice ivoirienne a condamné, le 18 décembre 2019, par contumace à 20 ans de prison, 10 ans de privation de ses droits civiques et 200 millions de francs CFA de dommages et intérêts à verser aux victimes pour des actes de tortures, d’homicides volontaires et de viols. Le tribunal avait, en outre, délivré un mandat d’arrêt contre lui.

Dans la même veine, le directeur de communication de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, Touré Moussa, au micro de RFI, le lundi 33 août, a trouvé la suppression du nom de son patron sur le fichier électoral "inadmissible".

"Actuellement nous sommes en train de recueillir les parrainages, dès que c'est prêt nous allons déposer les dossiers de Guillaume Soro et nous allons battre campagne" , a-t-il dit, en s’appuyant sur décisions de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP), qu'il a présenté comme " exécutoires".

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibiert Ibrahime a indiqué, le mardi 04 août 2020 que la condamnation pour crimes ou pour délits et la déchéance des droits civils et politique, ainsi que le décès d’un électeur entraînent de facto sa radiation de la liste électorale.

Il a fait cette déclaration, lors du Press-Club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), à la Maison de la presse sur le thème, "Quel parrainage pour la présidentielle d’octobre 2020?".


nmfa/fmo
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment