Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

La Chine exhorte les Etats-Unis à arrêter la répression politique des médias et des journalistes chinois

Publié le jeudi 6 aout 2020  |  Xinhua


BEIJING -- La Chine a exhorté mardi les Etats-Unis à arrêter immédiatement leur répression politique des médias et journalistes chinois basés dans le pays.

Le 8 mai, la partie américaine a limité les visas pour les journalistes chinois à 90 jours, les obligeant ainsi à demander un renouvellement tous les trois mois. "D'après ce que nous savons, les journalistes chinois concernés ont déjà demandé l'extension de leur visa, mais aucun d'eux n'a reçu de réponse de la partie américaine", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin lors d'un point de presse quotidien.

"Si les Etats-Unis sont déterminés à poursuivre sur cette mauvaise voie et continuent à commettre des erreurs, la Chine sera obligée d'adopter des réactions nécessaires et légitimes pour sauvegarder fermement ses droits et intérêts légitimes", a indiqué M. Wang.

"Nous avons répété à maintes reprises que les Etats-Unis étaient à l'origine de la situation actuelle et qu'ils en étaient les responsables. Les Etats-Unis doivent immédiatement corriger leurs erreurs et mettre fin à leur oppression politique des médias et journalistes chinois", a souligné M. Wang.

Selon le porte-parole, depuis un certain temps, les Etats-Unis, retranchés dans une mentalité de guerre froide et des préjugés idéologiques, lancent répression politique après répression politique contre les médias chinois.

En décembre 2018, le pays a demandé aux bureaux des médias chinois concernés de s'enregistrer en tant qu'"agents étrangers". Depuis 2018, la partie américaine a retardé indéfiniment l'approbation et même refusé les demandes de visa de 20 journalistes chinois basés aux Etats-Unis. En février 2020, la partie américaine a désigné cinq médias chinois aux Etats-Unis comme " missions étrangères" et a imposé un plafond à leurs effectifs, expulsant ainsi 60 journalistes chinois. En mai, la partie américaine a limité les visas pour les journalistes chinois à 90 jours. En juin, la partie américaine a ajouté quatre autres médias chinois aux Etats-Unis à la liste des "agents étrangers".

M. Wang a souligné que les journalistes chinois avaient respecté l'éthique journalistique et le principe d'objectivité, d'équité, de véracité et d'exactitude dans leurs activités de reportage à travers le monde, y compris aux Etats-Unis.

D'après lui, les actions pertinentes des Etats-Unis ont gravement perturbé les activités normales de reportage des journalistes chinois, nui à la réputation des médias chinois et affecté les échanges normaux entre les personnes des deux parties.

Tout en s'enorgueillissant de la liberté de la presse, les Etats-Unis empêchent maintenant les médias chinois de faire leur travail. "Un tel comportement à deux visages a exposé leur hypocrisie concernant la soi-disant liberté de la presse, qui n'est ni plus ni moins qu'une approche à deux poids, deux mesures et une intimidation hégémonique", a déclaré le porte-parole.
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment