Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle : les populations de Divo instruites sur le contentieux de la liste électorale et le parrainage des candidats

Publié le jeudi 6 aout 2020  |  AIP


Divo– Le Superviseur de la Commission électorale indépendante (CEI) des régions du Gôh et du Lôh-Djiboua, Me Yapobi Ketty Yolande, a échangé avec les représentants des populations dans les communautés de la région, afin de leur expliquer le processus du contentieux électoral qui vient de démarrer, de même qu’elle a éclairé son auditoire sur le parrainage des candidats à à la candidature de la présidentielle d’octobre 2020.

Les échanges ont eu lieux, jeudi 05 août, à la préfecture de région de Divo, en présence du préfet de région et des sous-préfets, de même que de chefs de village et de quartier, de responsables d’associations de femmes et de jeunes.

Le Superviseur de la CEI a souligné que les populations avaient jusqu’au vendredi 07 août 2020 pour aller à la CEI locale poser leurs réclamations, si elles font le constat d’anomalies sur la liste affichée, à propos des informations les concernant personnellement ou concernant des tiers.

L’enrôlement des électeurs en vue de la révision de la liste électorale de 2018 s’est déroulé du 10 juin 2020 au 05 juillet 2020. Depuis le 1er août 2020, la nouvelle liste, mise à jour, est affichée dans les points d’enrôlement.

Me Yapobi Yolande a précisé que les réclamations ouvertes aux populations sont de trois types, à savoir les réclamations aux fins de rectification pour corriger des erreurs d’orthographe, de chiffre, ou de renseignement sur l’électeur. Il y a le contentieux d’inscription pour les personnes omises sur la liste, alors qu’elles se sont inscrites, et il y a enfin le contentieux concernant les personnes radiées de la liste soit pour décès ou pour perte des droits civils.

A partir du 18 août, date de publication par la CEI des résultats des réclamations, il est offert, a-t-on noté, la possibilité au requérant, non satisfait de la décision de la CEI, suite à sa requête, de saisir la justice du 18 au 25 août 2020. Me Yapobi a rassuré des populations, inquiètes de la possibilité de présence de personnes étrangères sur la liste électorale, qu'il leur suffit d'apporter la preuve de leurs allégations pour faire respecter le droit.

Concernant le parrainage des potentiels candidats à la présidentielle, le Commissaire central de la CEI a surtout insisté pour que les électeurs qui acceptent de parrainer un candidat se contentent de parrainer qu’un seul, sinon ils peuvent s’exposer à des poursuites judiciaires.

jmk/tm
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment