Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

𝐅𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐨𝐥𝐢𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐣𝐞𝐮𝐧𝐞𝐬 𝐟𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬 : Magnatié de Sérifou partage son expérience avec 25 jeunes filles

Publié le lundi 10 aout 2020  |  Abidjan.net
𝐅𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧
© Autre presse par DR
𝐅𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐨𝐥𝐢𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐣𝐞𝐮𝐧𝐞𝐬 𝐟𝐞𝐦𝐦𝐞𝐬 : Magnatié de Sérifou partage son expérience avec 25 jeunes filles
En collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes à travers sa cellule Genre et la Fondation Fridriech Ebert Stiftung, l’organisation Bridge dont la présidente est Madame 𝐌𝐚𝐝𝐢𝐚 𝐁𝐀𝐌𝐁𝐀 a organisé du 6 au 8 août 2020 la première édition de son programme 𝐄𝐧𝐜𝐨𝐫’𝐄𝐥𝐥𝐞𝐬.


En collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes à travers sa cellule Genre et la Fondation Fridriech Ebert Stiftung, l’organisation Bridge dont la présidente est Madame 𝐌𝐚𝐝𝐢𝐚 𝐁𝐀𝐌𝐁𝐀 a organisé du 6 au 8 août 2020 la première édition de son programme 𝐄𝐧𝐜𝐨𝐫’𝐄𝐥𝐥𝐞𝐬. C’est un projet qui vise à renforcer la capacité des jeunes filles à la citoyenneté et à la politique.

Pour cette édition, ce sont 25 jeunes filles dont l’âge varie entre 18 et 35 ans qui ont pris part aux séances de formation

Madame Magnatié de Sérifou, responsable Cellule genre au Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a instruit les auditrices sur le thème « Genre et pouvoir politique ».

Il s’agissait pour elle, d’expliquer le concept et les notions connexes telles que le Féminisme, d’échanger sur les différentes questions relatives à l’accès, la gestion, l’exercice et les vices, les pièges du pouvoir, déterminer les rapports différenciés que les hommes et les femmes ont vis-à-vis du pouvoir. « Au terme de cette formation, les participantes devraient être capables d’élaborer des stratégies efficaces pour favoriser l’accès des femmes au pouvoir », a-t-elle expliqué précisant que le genre a un pouvoir, une portée politique et la promotion du genre doit aboutir à l’acquisition et l’exercice du pouvoir.

Poursuivant, Madame Magnatié de Sérifou a indiqué que la promotion du genre doit permettre le développement des pouvoirs tel que : le pouvoir « intérieur » qui renforce l’individu, son identité ou celui du groupe, le pouvoir « de », qui permet de développer des connaissances, le pouvoir « sur », qui permet le contrôle des décisions, et le pouvoir « avec », qui évoque le collectif et sa puissance d’action qui provoquent des changements dans les différentes sphères de la société ».

Notons également que la première promotion du programme Encor’Elles a pour marraine, Madame 𝐌𝐲𝐬𝐬 𝐁𝐞𝐥𝐦𝐨𝐧𝐝𝐞 𝐃𝐎𝐆𝐎, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, en chargé de l’autonomisation des femmes.


A. N.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment